La FOADDIP, la solution au marché commun

13

Lancée officiellement ce mardi 30 janvier 2018, la Fédération des Organisations Associatives pour le Développement Durable qui Intègre le Peuple (FOADDIP), l’ensemble des utilisateurs de supports marchands du progiciel MCNP regroupés au sein des Organisations de la Société Civile (OSC) pour l’atteinte des 17 ODD sur la plateforme de l’Entreprise Sociale des Marchés Communs (ESMC) à l’horizon 2030, a vu la participation de 3000 délégués venus des 387 cantons du Togo pour la convention.

Entité de l’ESMC, la FOADDIP se compose de deux(02) Divisions dont les divisions Surveillance et Exécutante de la Production Commune dans toutes les localités du Togo.
Une fois que la plateforme de l’Entreprise Sociale de Marché Commun (ESMC) et le progiciel MCPN sont mis en place, il fallait bien qu’il y ait un organe de gestion pour lancer véritablement le processus. « C’est la raison d’être de la FOADDI qui regroupe entre autres la Chambre de Commerce, la Chambre de l’agriculture et la Chambre des métiers pour mettre sur le rail la production commune », a expliqué le 2e vice-président de la FOADDI, M. Gabriel Batawila.

La FOADDIP vise donc à créer toutes les potentialités d’économies de confiance à l’échelle multilatérale qui intègre tous sans exclusion et assure une meilleure coordination des initiatives de l’Entreprise Sociale de Marché Commun (ESMC) par son modèle Economie Sociale dont le progiciel MCNP est le langage numérique de confiance multilatérale et qui permet aux utilisateurs d’être  « consommateurs-producteurs » ou/et « acheteurs-vendeurs ».

Elle se fixe comme objectifs d’éliminer la pauvreté et la faim, donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges, assurer une éducation de qualité dans des conditions d’équité, de réaliser l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles, promouvoir une croissance économique soutenue et d’instaurer des modes de consommation et de production soutenables, réduire les inégalités entre les pays et en leur sein.

Pour arriver à ces fins, la FOADDIP se donne pour tâche de mobiliser toutes les forces productives des communautés locales pour la Production Commune au moyen de la Plateforme ESMC, aux côtés du secteur public et d’organiser chaque localité en communauté économique chapeautée par une société civile dans le but de la bonne gouvernance de la société Production Commune.

Elle intervient dans les domaines de la production et diffusion de l’information sur les disponibilités techniques, matérielles, financières et humaines en vue de la constitution d’une banque de données des potentialités existantes pour un développement socio-économique harmonieux.

« Il s’agit du concept qui consiste, avant toute affaire commerciale, à créer le client, à le rendre solvable et à le fidéliser. Ceci, dans le but d’éliminer le manque de clientèle, les risques d’endettement, le manque de pouvoir d’achat pour tous et le manque d’emploi qui empêchent la prospérité optimale des affaires commerciales sans exclusion », ont expliqué les premiers responsables de la FOADDIP.

« Vous devenez un des bras ou un des pieds du gouvernement pour aider les populations. Cette intelligence dont les initiateurs ont fait preuve témoigne que le génie togolais est capable d’aller au-delà de tout. J’imagine la tâche qui les attend. Tous ce que vous ferez pour donner un peu d’espoir au citoyen, pour permettre à un citoyen de survivre et pour qu’il ait la joie, le gouvernement vous y encourage » a précisé le représentant du ministre de la planification, M. Christophe Akpoto.

Très confiant, le premier vice-président rassure, « grâce à notre grande mobilisation de capacité de production, nous pouvons atteindre ces objectifs avant 2030 et prouver ainsi au reste du monde qu’une petite révolution s’est déclenchée dans un petit pays de l’Afrique au sud du Sahara ».

C’est le Palais des congrès de Lomé qui a accueilli le lancement cette convention de la FOADDIP. Ce lancement s’est déroulé en présence des autorités administratives et traditionnelles.

Notons que la FOADDIP est accompagnée dans sa mission par la CCIT, la chambre d’agriculture, la chambre des métiers, l’UONGTO, FONGTO et l’ANVT pour réaliser ensemble le programme Onusien des ODD aux côtés du secteur public.

Laisser un commentaire