Un porte-parole pour la jeunesse africaine

22
Faure Gnassingbé, Président en exercice de la CEDEAO

Le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, Président en exercice de la CEDEAO sera le porte-parole de la jeunesse au sommet Union Européenne-Union Africaine de novembre 2017 à Abidjan.

C’est du moins ce que lui a demandé une délégation de l’Observatoire Ouest Africain des Migrations conduite par son secrétaire permanent Abi Samir à l’issue de leurs échanges vendredi dernier à Lomé.

« Dans l’optique du prochain sommet Union Européenne-Union Africaine de novembre 2017 à Abidjan, la délégation de l’Observatoire a sollicité le Président togolais pour qu’il soit le porte-parole de la jeunesse africaine auprès des partenaires européens afin que ceux-ci puissent revoir leur politique de délivrance de visas pour offrir des voies légales de migration aux africains », précise un communiqué de l’Observatoire dont la rédaction d’Elite d’Afrique a eu copie.

Outre l’Observatoire a plaidé pour que Faure Gnassingbé joue un rôle plus actif dans l’adoption prochaine d’un protocole sur la libre circulation par l’Union Africaine prévue en janvier 2018.

La grande volonté dont fait preuve le président togolais depuis son élection à la tête de la CEDEAO pour faire avancer la cause de l’intégration régionale a été félicité par l’Observatoire Ouest Africain des Migrations qui a émis le vœu que les quatre priorités définies par ce dernier puissent effectivement être réalisées d’ici la fin du mandat.

 

Laisser un commentaire