Vers un Togo plus attractif aux investisseurs avec la CCA

56
Table d'honneur à l'ouverture de l'atelier

L’amélioration du climat des affaires est restée depuis quelques années le leitmotiv des actions du gouvernement togolais pour soutenir la croissance économique amorcée. Dans cette dynamique diverses initiatives ont été prises dont la mise en place d’un guichet unique de création des entreprises avec beaucoup de faciliter en terme de moyens financiers exigés.

La création d’une Cellule climat des affaires (CCA) par décret présidentiel afin de coordonner les actions du gouvernement en ce sens reste l’une de ces initiatives, dans cette optique de rendre le Togo plus attractif à travers la facilitation des d’investissements étrangers et des initiatives privées, surtout des jeunes.

Afin de bien mener cette mission, le chef du gouvernement Komi Selom Klassou a ouvert ce mardi à Lomé un atelier national réunissant les acteurs du secteur privé, les membres du gouvernement ainsi que les partenaires techniques et financiers, et devant permettre à  terme d’adopter après étude et analyse le plan d’action de travail de la cellule Climat des Affaires.

« L’objectif de l’atelier de ce jour, est de consolider les acquis et de permettre de relever les autres défis dans une approche d’actions et de suivi-évaluation de toutes les stratégies susceptibles d’améliorer significativement le climat des affaires au Togo », a laissé entendre le Premier Ministre Selom Klassou.

Selon la coordonnatrice nationale de la Cellule du Climat des affaires Sandra Johnson, les travaux de cet atelier, qui réunit tous les partenaires concernés, notamment le secteur privé, la société civile, l’administration, devront permettre d’adopter « un plan d’action répondant aux attentes des institutions qui évalue le Togo aujourd’hui mais également de combler l’attente des opérateurs économiques nationaux pour ce qui est de l’amélioration du climat des affaires ».

Pour Sandra Johnson, l’adoption de ce plan d’action viendra renforcer les actions déjà menées et les résultats déjà engrangés par le Togo en matière d’amélioration du climat des affaires.

« Je pense que le climat des affaires s’améliore de jour en jour. En 2012, quand nous avons commencé cet exercice, pour créer une entreprise il fallait parcourir une dizaine d’institutions, il faut 85 jours environ, il faut pratiquement 252 250 Francs CFA mais aujourd’hui en 24 heures avec trois structures intégré et 29 250 Francs CFA, vous avez créé votre société anonyme à responsabilités limités SARL. Ce qui veut dire qu’il y a un effort qui sont faits et que le gouvernement continue de mener pour rendre notre pays encore plus attractif pour les investisseurs et entrepreneurs », a-t-elle précisé.

Cet atelier est couplé du lancement des activités de la Cellule climat des affaires au Togo qui, le rappelle-t-on a pour objectif d’assurer la coordination des efforts interministériels pour une efficacité et une synergie de l’action gouvernementale.

Laisser un commentaire