Faure Gnassingbé ne sera pas au Burundi

11
Faure Gnassingbé, Président en exercice de la CEDEAO

Le Togo, récemment élu au Conseil de paix et de sécurité de l’union Africaine et qui a activement pris part aux pourparlers sur la crise burundaise en marge du 26ème sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, ne sera pas à Bujumbura pour débattre des pistes de sortie de crise avec le Président Pierre Nkurunziza, a appris Elite d’Afrique.

A la suite des travaux, le Conseil a privilégié la voie diplomatique pour convaincre le gouvernement burundais de l’envoi d’une mission de maintien de la paix de 5000 hommes. Une solution contestée jusqu’alors par le pouvoir de Bujumbura.

En début de semaine, la liste des émissaires de « haut niveau » devant se rendre à Bujumbura a été dévoilée par l’Union Africaine. On note la présence du Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sud africain Jacob Zuma, le Sénégalais Macky Sall et l’exécutif gabonais Ali Bongo .Ils seront accompagnés du Premier ministre Ethiopien, Haile Mariam Dessalegn.

La date du départ de la délégation, chargée de convaincre le Président Pierre Nkurunziza à accepter le déploiement d’une force d’interposition dans son pays en crise depuis l’annonce de sa candidature pour bridger un 3ème mandat fin avril 2015, n’est pas encore connu.

Le bilan onusien de 400 morts et de 230 000 refugiés fuyant la crise meurtrière en 09 mois, fait craindre une guerre civile dans le pays.

Il faut noter que le Togo et la Burundi se rejoignent sur la question du 3ème mandat des deux chefs d’Etats dont le scrutin s’est tenu avec un décalage de deux (02) mois dans un climat politique tendu.

Laisser un commentaire