Jean-Claude Brou : « ces décisions sont de nature à consolider la paix »

65
Jean-Claude Brou l'actuel président de commission de la CEDEAO

Une commission de la CEDEAO composé des représentants des facilitateurs et le président de la commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou a rencontré ce mercredi les leaders des 14 partis politiques de l’opposition et le parti au pouvoir Union pour la république.

Au cours de la rencontre, le président de la commission de la CEDEAO Jean-Claude Brou a échangé avec les deux protagonistes sur les avancées enregistrées. Et selon ce dernier, les échanges ont été utiles.

« Ces décisions sont de nature à consolider la paix et à renforcer la démocratie au Togo. Je voudrais pour remercier pour les échanges forts utiles que nous avons eus cet après-midi. La Commission de la CEDEAO fera bon usage de ce qu’elle a entendu de vous-mêmes et en fera un compte rendu aux deux facilitateurs », a-t-il déclaré.

Position des deux camps 

Du côté de la coalition, le chef de fil de l’opposition Jean-Pierre Fabre informe des auditions de la feuille de route et des observations ont été relevés à la commission.

« Nous avons présenté nos observations et le président de la Commission a indiqué qu’ils seront de retour prochainement avec le comité de suivi pour discuter de la mise en œuvre des décisions » a-t-il indiqué avant de rappeler qu’il a également soulevé  « le sujet de découpage électoral pour les élections législatives, la composition de la CENI, la libération des détenus, (…) ».

« Il sera établi un chronogramme de mise en œuvre des décisions et s’il n’y a pas de possibilité de tenir les élections à la date prévue, elles seront reportées » a-t-il mentionné.

Le parti au pouvoir de son côté souhaite un processus politique « inclusif ».

« Les réformes constitutionnelles seront réalisées en respectant les axes préconisés par le Sommet du 31 juillet et tous les moyens et ressources seront mobilisés et engagés pour l’organisation et la réussite des élections dans les délais impartis. La même détermination et le même engagement nous animent concernant la consolidation du climat de confiance et de décrispation, comme en témoignent les mesures d’apaisement additionnelles décidées aujourd’hui même avec la libération de six militants de l’opposition » a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que dans les jours à venir une autre réunion sera tenue afin de mettre en place un chronogramme pour la mise en œuvre des décisions pour permettre la tenue des élections législatives le 20 décembre prochain.

Laisser un commentaire