L’ ANC exige l’organisation rapide des locales

27
Jean Pierre Fabre, président de l'ANC

Dans une déclaration parvenue à la rédaction d’Elite d’Afrique, l’Alliance Nationale pour le Changement (A.N.C) dénonce  la militarisation du pays par la nomination des corps habillés à la tête des collectivités locales et exige l’organisation rapide des élections locales.

Pour le parti de Jean Pierre Fabre, seules les réformes politiques et l’organisation rapide des élections locales  permettront aux populations de choisir librement les hommes et les femmes appelés à conduire la destinée de leurs collectivités territoriales ; pourtant le régime RPT/UNIR privilégie le maintien et le renouvellement des délégations spéciales, en dépit de tous les rappels et sollicitations, ainsi que des nombreux engagements pris et réitérés par le gouvernement devant la nation togolaise et la communauté internationale.

« Dans l’intérêt de la promotion de la démocratie à la base et dans le but d’impliquer pleinement les populations togolaises dans le développement économique et social des collectivités territoriales, l’ ANC exige l’élaboration d’un calendrier et d’un chronogramme consensuels, pour la préparation et l’organisation effective et rapide des élections locales» indique le communiqué.

 

Illustration: l’ ANC et son président Jean Pierre Fabre

Laisser un commentaire