« Quand on prétend gouverner un pays on ne le tue pas »

12
Ministre de la Sécurité, Col Yark Damehane

« Quand on prétend gouverner un pays on ne le tue pas », ceux sont là les mots du ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehane en point de presse en cette fin de journée de ce vendredi 29 septembre décrété de « Togo mort » par un groupe des partis de l’opposition.

Le ministre a, au cours de cette conférence de presse faisant le point sur la situation sécuritaire de ces derniers jours au Togo, salué l’esprit de maturité des citoyens togolais qui ont passé cette journée dans la quiétude et sans violence ni incident tout en critiquant l’appel de l’opposition.

Selon le ministre le mot d’ordre de « Togo mort » de l’opposition a été faiblement suivi dans la matinée dans la capitale où les activités se sont déroulés l’ambiance normale avant la fin de journée.

«  A Lomé l’ambiance est mitigé et on l’estime 50 à 60 %. Les services de l’administration, les banques et la majorité des services privés ont travaillé normalement. A l’intérieur du pays les populations ont vaqués librement à leurs occupations quotidiennes sans obstacles. C’est dire le Togo n’est pas mort malgré les appels des uns et des autres » a apprécié le ministre Yark Damehane.

Revenant sur la question de la sécurité des populations, le ministre dit s’en préoccuper ce qui justifie la présence des forces de sécurité pour encadrer les marches de l’opposition et protéger la vie de tous.

Il a tout de même relaté les attitudes des partis de l’opposition qui ont effectué courant la semaine des tournées l’intérieur du pays où bien qu’ayant introduit deux (2) courrier demandant au ministre de prendre des dispositions pour leur sécurité n’ont pas daigné en recourir une fois dans les localités mentionnées bien que le ministère ait mise à disposition des forces de sécurité.

« Nous avons reçu deux correspondances, une venant de Patrick Lawson et de Brigitte Adjamagbo dans lesquels il est sollicité la mise en place d’un dispositif de sécurité pour une tournée qu’organise les partis de l’opposition. Nous avons pris les dispositions mais ces derniers n’ont même pas daigné se rapprocher des autorités administratives une fois sur le terrain. Dieu merci ils sont bien rentrés »

Le ministre a appelé tous les citoyens à préserver la paix et à rappeler le respect de la loi en vigueur par tous les citoyens.

Laisser un commentaire