Randolph a été kidnappé selon la LTDH

18

L’arrestation du Togolais de la diaspora Randolph Antoine le mardi 23 février 2016 est un enlèvement selon le Président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH), Me Kpandé Adjaré.

« C’est de l’enlèvement et du kidnapping, personne ne peut dire le con traire », c’est en ces termes que le défenseur des droits de l’Homme, Me Kpandé Adljaré a commenté l’arrestation du médecin vétérinaire, ce matin sur une radio locale.

Pour Me Kpandé Adljaré, les règles d’interpellation en vigueur ont été violées.

« Ce n’est pas normal ! C’est depuis le fondement même de la procédure pénale, lorsque vous vous présentez à quelqu’un en tant qu’agent ou officier de police judiciaire et vous lui dites « suivez-moi », la suite c’est de dire à la personne pourquoi vous l’interpellez et laissez le choix à la personne d’appeler du moins  ses proches parents », a-t-il expliqué.

Pour l’heure aucune information officielle sur le lieu et le motif  de cette interpellation n’a été communiquée. Ce silence est interprété à la Ligue Togolaises de Droits de l’Homme comme une détention au secret.

« La détention au secret est interdite, parce que quand vous êtes détenus au secret on ne sait pas ce qui vous arrive. Vous pouvez subir des mauvais traitements, parce qu’en réalité on pense n’est en train de vous extorquer des aveux », a rappelé  Kpandé Adjaré.

Il faut noter l’interpellation Randolph Antoine est intervenue à la veille de la publication du rapport d’Amnesty International sur la situation des droits de l’Homme par pays dans le monde.

 

Photo: Raphael Kpandé Adjaré de la LTDH

UNE REACTION

Laisser un commentaire