Trois jours de jeûne et de prières pour le Togo

18

Dans un courrier adressé aux évêques du Togo suite à leur lettre épiscopale en date du 27 avril 2016, le Président National de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), chef de file de l’opposition, Jean Pierre Fabre demande à la conférence épiscopale du Togo d’appeler les togolais à trois jours de jeûne et de prières en faveur du pays.

« Nous voudrions vous suggérer d’appeler, en soutien à vos actions visant l’apaisement et la réconciliation nationale, toutes les Togolaises et tous les Togolais de bonne volonté, épris de vérité, de justice et de paix, résidant au Togo et dans la diaspora, à observer trois jours de jeûne et de prières, les 16, 17 et 18 juin 2016, pour remettre, dans une communion nationale et solennelle de prières, notre cher pays le Togo entre les mains de Dieu Tout-Puissant, le Très Haut, le Très Miséricordieux, afin qu’il aide le peuple togolais, » écrit en substance le chef de file de l’opposition dans sa correspondance.

Selon le document, ces prières devront permettre de rompre avec le règne de la violence et de la terreur, de l’injustice et de l’arbitraire, de la fraude électorale, du mensonge et de la falsification, de la corruption et de la gabegie, des détournements et du pillage systématique des ressources nationales, du tribalisme et du népotisme, d’obtenir le respect de tous les engagements pris en termes de réformes politiques et électorales, de mise en œuvre du processus de décentralisation et d’organisation des élections locales, sur une base consensuelle, et d’ engager un nouveau départ avec une alternance politique pacifique et une nouvelle gouvernance inspirée de la crainte de Dieu, le Protecteur Constitutionnel du Peuple Togolais.

Reste à savoir, si la conférence épiscopale donnera suite à cette requête dont ampliation a été faite aux principaux responsables religieux du pays, notamment,   le Modérateur de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo,  la Présidente de l’Eglise Méthodiste du Togo, le Président de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo, le Président de la Fédération des Eglises et Ministères du Togo et le Président de l’Union Musulmane du Togo.

Selon les informations recueillis par Elite d’Afrique, la question devrait être au centre des débats de la prochaine session de la conférence épiscopale du Togo, le mardi prochain.

Laisser un commentaire