Yark précise les contours de la détention de Randolph Antoine

33
Ministre de la Sécurité, Col Yark Damehane

On en connait plus sur les motifs et les conditions de détention à Lomé depuis sept jours du citoyen français de nationalité togolaise, RANDOLPH Antoine.

Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Col Yark Damehame, Randolph Antoine a été interpellé le samedi 20 février 2016 à Sanvi Kondji près de la frontière Togo-Bénin par les agents de la Direction Centrale de Renseignement Intérieur (DCRI). Le ministre évoque des problèmes de sécurité pour justifier l’arrestation de Randolph Antoine à son passage au Togo.

« Il est interpellé pour des problèmes de sécurité, qui n’ont rien n’à avoir avec son opinion politique. Politiquement, il y a des gens qui se comporte peut être même pire que lui, mais personne n’a été inquiété. S’il y a été interpellé, c’est parce qu’il y a une nécessité de l’interpeller. L’interpellation de Randolph n’est pas gratuite, on ne peut pas l’interpeller arbitrairement.», a-t-il précisé.

Randolph Antoine, serein ne nie pas les faits qui lui sont reprochés, selon Col Yark Damehame.

« Il n’est pas un enfant. Les questions qu’on lui pose, il se retrouve très bien dans ces questions »

Les enquêteurs et la justice sont à pied d’œuvre sur le dossier.

Laisser un commentaire