Affaire IDH : MMLK lance un appel contre l’impunité

42

Le Mouvement Martin Luter King (MMLK) s’insurge contre le gouvernement Togolais pour sa promotion de l’impunité dans la gestion de la faillite de l’institut de micro finance de l’ancien premier ministre Kwassi Klustè(IDH)

Depuis 2010, l’Etat togolais a placé IDH-MICROFINANCE sous administration provisoire conduite par M. Kodzo Homdéafi Mable, pour raison de faillite. Depuis six (06) ans, c’est le statu quo.

Dans un communiqué émis ce matin par le MMLK, Le Défenseur des Droits de l’Homme, Pasteur Edoh Komi dénonce la quiétude des auteurs de cette malversation financière, malgré la dégradation continue des conditions de vie de leurs victimes.

« Cette situation générée par des individus véreux, mal intentionnés, malhonnêtes et cyniques, ne cessent de faire des victimes dans le rang des épargnants. La plupart d’entre eux végètent dans la misère, dans des familles disloquées, étranglées de dette, décédées ou emprisonnées. Alors que les auteurs de ces crimes économiques, indifférents et imperturbables, ne sont jamais inquiétés mais vivent dans l’opulence et dans l’aisance consacrant ainsi toute une série d’impunité au Togo », a-t-il dénoncé.

Il interpelle le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé  à agir au plus vite pour  soulager les milliers de victimes.

Faute quoi, prévient le pasteur, « le MMLK appelle toutes les victimes à une concertation harmonieuse d’actions et de mobilisation dans le but d’interpeller et de contraindre les autorités à agir à leur faveur ».

L’épargne des victimes s’élève à 25 milliards de FCFA. Créée en 2000, IDH-MICROFINANCE est en faillite depuis 2009.

 

Image: Illustration. Kwassi Klutsè, premier responsable de la microfinance IDH

Laisser un commentaire