Pasteur Edoh Komi en a échappé bel ?

24

Le Président  du Mouvement Mather Luther King (MMLK), Pasteur Edoh Komi a failli faire les frais de ses « durs » propos tenus à l’encontre des juges dans l’affaire Pascal Bodjona.

« La justice togolaise vient encore de frapper un grand coup, un coup de déni de lois, un coup d’injustice, un coup de mascarade judiciaire et un coup d’inconscience professionnelle ». Cette déclaration du défenseur des droits de l’Homme au lendemain du rejet de la remise en liberté provisoire de pascal Bodjona, lui a valu une convocation dans le bureau du Président de la Cour d’Appel de Lomé, Olivier Sronvie.

Contre toute attente, les échanges ont été « fraternels, amicaux et conviviales » entre les deux (02) hommes.

« Retenez que l’inconscience professionnelle des juges que j’ai utilisé dans l’affaire Pascal Bodjona n’est pas bien placée pour critiquer les décisions des juges. En tant que pasteur et serviteur de Dieu, je reconnais les avoir offensés en des termes durs et j’ai pris acte », s’est excusé le pasteur à sa sortie d’audience le 08 février dernier.

« Notre combat pour la justice et la dignité humaine se poursuivent dans l’objectivité et le respect des autres », a-t-il promis.

 

Photo: Le Pasteur Komi Edoh (ALomé.com)

Laisser un commentaire