La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Contact Elite vertical

Le Togo recadre l’usage des produits chimiques

7

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo (ANIAC-Togo) vient de valider l’avant-projet de loi portant interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et leur destruction. C’était au cours d’un atelier qui a débuté hier et a pris ce mardi à Kpalimé.

Cet avant-projet de loi prévoit l’interdiction de la fabrication des produits chimiques, leur stockage, leur utilisation et leur destruction. Pour chaque activité correspond une sanction qui court de 1 an à 10 ans de réclusion criminelle et une amende 100.000 à 100.000 000 FCFA. A terme, il sera question de doter l’État togolais d’une loi sur la gestion des produits chimiques au Togo.

Cet avant-projet de loi validé sera déposé sur la table du gouvernement pour son appréciation avant son transfert à l’Assemblée nationale pour son adoption.

En ouverture des assises, le président de l’ANIAC, Prof Boyode Pakoupati a précisé que les produits chimiques sont utilisés dans de nombreux domaines de la vie socioéconomique au Togo. Et a connu un développement considérable depuis plusieurs décennies grâce à l’essor technologique et industriel.

Cependant il a relevé la dangerosité de ces produits chimiques, précisant que si certains de ces produits chimiques sont inoffensifs, la plupart contribuent indéniablement à la dégradation de l’environnement, à la fragilisation des écosystèmes et constituent une menace pour la santé et la sécurité humaine.

« Face à cette situation, il devient impérieux voire obligatoire à notre pays, de disposer d’une loi qui régule toutes les activités liées aux produits chimiques », a souligné le président de l’ANIAC.

Il a aussi appelé à la vigilance de la population du Togo et leur a demandé de faire attention dans l’utilisation de ces produits chimiques, qui non seulement procurent des biens, mais aussi cachent des vices qui portent atteinte à la santé de la population et dégradent l’environnement.

Les produits chimiques ont un côté bon et un côté mauvais. Le côté mauvais est souvent voilé. Les fabricants et les vendeurs arrivent avoir les consommateurs à partir des prix ou travers des publicités. C’est pourquoi le président invite la population à la vigilance et à la prudence.

« Les produits chimiques procurent non seulement du bien au quotidien à la population (par exemple dans l’usage des savons, des parfums, des huiles), mais aussi, sont un danger au quotidien et permanent qui plane sur nous », a averti M. Boyode

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...