Broohm doit « consommer » les fonds mis à sa disposition

15

Le Togo ne dispose désormais que de sept (07) mois pour consommer le fond mis à sa disposition par l’UEMOA, pour financer la modernisation de l’enseignement supérieur. L’information a été portée ce mardi par Bertin Félix Comlanvi,  Conseiller au bureau de représentation de l’UEMOA au Togo.

La Banque Africaine de Développement (BAD), principal bailleur du Projet d’Appui à l’Enseignement Supérieur (PAES) mis en œuvre dans les 8 Etats membres de l’Union, a prolongé la date limite de décaissement des fonds en faveur du Togo au 15 septembre 2016.

Le Togo dispose encore de fonds dans le cadre du PAES pour la formation des enseignants chercheurs en didactique des nouvelles filières porteuses et la mise en réseau des institutions d’enseignement supérieur et de recherche. Malheureusement, ces fonds n’ont pas encore trouvé preneur.

« Ces deux activités sont des actions phares essentielles à la mise en place de la réforme Licence Master Doctorat (LMD) », a précisé Bertin Félix Comlanvi.

L’enseignement supérieur, malgré tous les problèmes auquel il est confronté, n’a pas également pu consommer les fonds alloués au département au titre du budget de l’état gestion 2015.

Il faut rappeler, qu’une partie des fonds déjà consommés du PAES(44 millions de FCFA), a servi à renforcer la base documentaire des universités publiques. Les ouvrages ont été réceptionnés mardi en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoé Broohm et du Président de l’Université de Lomé, Prof François Messanvi Gbeassor.

 

Photo: Le professeur Octave Nikoué Broohm