Stop aux thèses pour «contraintes budgétaires»

299

Par un communiqué en date du 30 novembre 2017, le Directeur de la Direction des affaires académiques et de la scolarité (DAAS), le Prof Koffi DJONDO, annonce aux Directeurs de thèse : « les soutenances prévues pour le mois de décembre 2017 sont reportées aux mois de janvier et février 2018 ». La raison est simple. L’Université de Lomé a des « contraintes budgétaires ».

Les décembres se suivent et se ressemblent au Temple du savoir de Lomé. Les soutenances de thèses prévues pour ce mois de décembre sont reportées sur les mois de janvier et février 2018. Si ce report n’a rien d’extraordinaire, le fait que l’Université de Lomé ait des problèmes budgétaires au point de reporter les soutenances de thèses pose un problème.

Pour une institution qui cherche à se faire une place au soleil des universités de la sous-région et du continent, ces petits soucis doivent trouver des solutions durables.

Rappelons que l’Université de Lomé ne figure pas dans le top 100 des meilleurs universités du continent. Le dernier classement le plaçait à la 109e place. Tous les acteurs de l’UL (enseignants comme personnels administratifs) doivent s’inscrire dans la nouvelle dynamique impulsée par le Prof KOKOROKO pour rehausser l’éclat de l’institution mère du savoir au Togo.

Laisser un commentaire