La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Des vélos en bambou réalisés par une jeune femme

52

L’écologie et durabilité en marche au Ghana. Elle crée un vélo fabriqué à base du bambou. Elle, c’est  Bernice Dapaah, une fille Ghanéenne qui innove en fabricant des vélos en bambou. Elle est titulaire d’un diplôme en gestion des ressources humaines et marketing de l’Institut de gestion commerciale du Royaume-Uni et de baccalauréat en administration des affaires du Christian Service University College à Kumasi (Ghana). Elle est également membre du Conseil mondial de l’Agenda économique mondial sur la biodiversité et le capital naturel. A travers ces actions elle a été nommée ambassadrice de l’Organisation Mondiale du Bambou et a été honorée avec le Prix Entrepreneur pour le Monde du Forum Mondial de l’Entrepreneuriat.

Lancée depuis 2009, elle veut, à travers son initiative « Ghana Bamboo Bikes », trouver une identité originale à son pays le Ghana et voir l’Afrique.  Une initiative qui trouve son objectif dans la lutte contre le changement climatique, la pauvreté et répondre aux besoins locaux.

Avec son entreprise « Ghana Bamboo Bikes », elle  forme les femmes et les jeunes dans la fabrication et l’assemblage de vélo à base de bambou ce qui a permis de changer le visage du transport au Ghana. Pour elle son action vient à point nommé pour aider les femmes au Ghana qui sont souvent confrontées à de nombreux défis tel que l’éducation et l’emploi.      

«Nous pensons que des opportunités d’affaires existent dans toutes les régions du Ghana et nous sommes résolus à améliorer le niveau de vie des femmes et des filles ghanéennes » a-t-elle précisé. Un projet  qui lui a permis de gagner de nombreux prix internationaux et de participer à plusieurs forums économiques mondiaux.

« Je vois l’entrepreneuriat comme un appel, pas comme un dernier recours pour ceux qui cherchent un emploi dans le secteur formel et ne le trouvent pas »

Une idée géniale qui permettra aux Ghanéens non seulement d’acheter leur vélo écologique localement pour éviter l’importation mais aussi réduire ainsi l’impact écologique et créer de l’activité locale.

Pour Bernice Dapaah des vélos en bambou ont beaucoup d’avantages par rapport aux vélos « classiques ».

« Il y a quelques années, je me suis rendue compte que les vélos qu’on utilisait au Ghana n’étaient pas forcément adaptés aux besoins de la population. Ils permettent de rouler uniquement sur des routes en bon état, alors que c’est rarement le cas à la campagne. En plus, comme ce sont des vélos qu’on importe, ça ne crée pas d’emplois et ça ne développe les compétences de personne. Par ailleurs, j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup de bambou sauvage au Ghana, et que c’était une ressource qu’on pouvait utiliser pour fabriquer des vélos » a déclaré la fondatrice de Ghana Bamboo Bikes tout en expliquant que « Ces vélos n’ont pas besoin d’être remplacés tout le temps. Et s’il faut les réparer, les matériaux, les outils et les compétences sont sur place».  

Bernice et son équipe, pour créer des vélos durables et abordables, rassemblent le bambou des fermes ghanéennes locales, démontent et construisent des cadres de bicyclettes maintenus ensemble par des tubes en acier, des anneaux et des roues traditionnelles pour créer un vélo léger et stable. Pour chaque usine de bambou Ghana Bamboo Bikes utilise, ils plantent dix plus.

En plus de former et d’employer des dizaines de femmes et de jeunes, Bernice est également en mission pour aider les jeunes filles à aller à l’école. «Beaucoup de filles parcourent des kilomètres de chez elles à l’école. Ils sont toujours en retard et fatigués pour la classe. L’utilisation d’un vélo en bambou comme alternative au transport les aide vraiment beaucoup. “


Aujourd’hui, Ghana Bamboo Bikes produit plus de 100 vélos par mois et continue à se développer et à créer des opportunités d’emploi à travers le Ghana et au-delà.

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...