La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Contact Elite vertical

Crise politique au Togo : l’église catholique s’est désormais engagée pour dire la vérité

8


Les prélats ne cessent jamais de chercher les mécanismes devant aboutir à la résolution définitive de la crise que traverse le Togo depuis plus d’un an. Réunie en assemblée générale du 7 au 11 janvier à Kpalimé, pour la fraternité des prêtres, la Conférence des évêques du Togo (CET) s’est une fois encore prononcé  sur la situation politique au Togo

La Conférence des évêques du Togo (CET) dit dans son message délivré qu’elle ne pourra pas rester indifférente face à cette situation. A cet effet elle est sensée d’accomplir sa mission qui est celle de dire la vérité.   

« Les événements que nous vivons dans notre pays au plan politique et social, ne sauraient nous laisser indifférents. Les violences contre les personnes, les blessés, les détenus et les morts qui ont émaillé la période du dialogue entre les acteurs politiques sont déplorables et inacceptables. Le peuple de Dieu attend de nous une parole d’espérance et de réconfort mais aussi une parole forte qui appelle le mal, le mal, et le bien, le bien. Le peuple de Dieu attend de ces prêtres la parole de vérité », peut-on lire dans le document.  

Placée sous le thème, « quels prêtres pour notre pays et le peuple de Dieu dans la crise sociopolitique que nous vivons ? », les évêques comptent se prononcer quand il le faut pour dénoncer ou apporter des insuffisances, « Nous devons parler à temps lorsqu’il nous paraît clair que la parole de Dieu est attendue comme une parole forte, d’espérance. Nous devons aussi parler à contretemps, c’est-à-dire pouvoir contester les actes qui nous semblent contraires à la dignité humaine. Parler devient alors un témoignage courageux », souligne le document la conférence des évêques du Togo.

La conférence demande également aux prêtres de ne pas utiliser les réseaux sociaux notamment WhatsApp et autres pour leurs prises de position sur la situation sociopolitique.

« Nous devons nous adresser au peuple dans nos églises et toujours en prenant appui sur la parole de Dieu. Libres à ceux qui nous écoutent de partager s’ils le veulent », a indiqué le document

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...