La société civile veut se redéfinir

35

Trouver une définition consensuelle et opérationnelle du terme société civile dans le contexte togolais, et présenter les principales activités réalisées par la société civile ces dernières années au Togo, voilà l’idée qui prévaut à l’organisation les 19 et 20 janvier prochain, à Lomé, de la célébration de la Journée nationale de la Société Civile au Togo(JNSC).

L’annonce a été faite ce matin à la presse, par les responsables des principales faitières d’associations et ONG de développement au Togo (Photo) à l’initiative de cette célébration.

Il s’agit de la Faitière Nationale des Réseaux Régionaux d’associations et d’ONG de développement(FNRR), de la Fédération des ONG du Togo(FONGTO), et de l’Union des ONG du Togo(UONGTO). L’organisation de la journée bénéficie de l’appui technique et financier de l’Union Européenne à travers le PASCRENA (Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale).

Cette célébration sera marquée par un atelier de réflexion  pour la définition consensuelle de la notion de société civile au Togo, une exposition du potentiel des organisations de la société civile au Togo, et un podium de la société civile, qui va réunir tous les acteurs du la société civile autour d’un débat.

Face à la politisation à outrance de certaines organisations de la société civile, la société civile togolaise tend à être considérée comme inexistante et son apport minimisée dans le développement du pays.

Mais, il faut rappeler que la contribution de la société civile au développement du Togo. Une étude récente du gouvernement appuyé par la banque mondiale indique qua l’apport de la société civile au développement du Togo est de lors de 150 milliards sur les cinq derniers années.

Laisser un commentaire