La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Faure Gnassingbé offre aux 13 communes du Grand Lomé des kits alimentaires à 7000 ménages vulnérables des préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe

Le ministre, secrétaire générale de la présidence de la République, Mme Sandra Ablamba Johnson a, au nom du chef de l’Etat, mis à la disposition des maires et chefs cantons des 13 communes du Grand Lomé, le samedi 30 mars à Lomé, des kits alimentaires destinés à 7000 ménages vulnérables des préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe.

Ce don, qui est composé des sacs de riz, des bidons d’huile végétale et des boites de tomate, destinés à 7.000 personnes vulnérables identifiés dans les 13 communes des préfectures d’Agoè-Nyivé et Golfe, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Pâques, fête de la résurrection du Christ.

Ce geste a été possible grâce à l’appui technique de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). L’objectif est de permettre aux couches démunies du Grand Lomé de bien célébrer la résurrection du Christ.

Ce don symboliquement remis par Mme Sandra Ablamba Johnson a été réceptionné par le chef canton de Bè, Togbui Kwami Mawouko Louis Aklassou IV pour le compte des bénéficiaires des cantons de sa localité. C’était en présence de la ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation locale, Mme Kayi Mivedor-Sambiani, de la directrice de l’ANADEB, Mme Mazalo Eléonore Katanga et des cadres du ministère en charge de la Planification, ainsi que des chefs traditionnels des cantons bénéficiaires.

Mme Ablamba Johnson a rappelé aux bénéficiaires présents que le chef de l’Etat aimerait que les femmes des préfectures du Grand Lomé brillent pour que brillent les cantons de cette localité. C’est pourquoi, a-t-elle dit, il veut accompagner davantage les populations du Grand Lomé. « Le chef de l’Etat réfléchit à comment aider et encourager les femmes du Grand Lomé à être financièrement autonomes. Le premier responsable du pays entend également accompagner techniquement les femmes et surtout les jeunes du Grand Lomé à avoir régulièrement et en temps réel les informations relatives à leur employabilité, en construisant dans chaque canton un centre incubateur pour leur formation et renseignement sur les différentes opportunités du gouvernement à l’endroit de la jeune », a indiqué la secrétaire générale de la présidence de la République.

La directrice de l’ANADEB a indiqué pour sa part que le chef de l’Etat a gardé cette habitude de partager son repas de jour de fête avec ses concitoyens et concitoyennes les plus démunis. C’est dans cette logique aussi, poursuit la directrice, qu’aujourd’hui le ministre secrétaire générale de la présidence de la République a au nom du chef de l’Etat remis tous ces dons.

« Le chef de l’Etat est le père de tout le monde et un papa ne s’occupe pas seulement que des enfants qui sont en bonnes formes et qui ont des moyens, mais est beaucoup plus attentif aux plus déshérités, aux plus nécessiteux. Il trouve donc sa joie de fête en partageant son repas avec les vulnérables de sa capitale. Donner à manger aux nécessiteux c’est aussi participer au développement du pays parce que quand on est content, heureux, on peut aussi participer au développement du pays », a-t-elle expliqué.

Pour exprimer leur joie, les femmes natives de Bè, qui ont fait de Mme Sandra Ablamba Johnson, membre de leur union, ont offert à cette dernière un foulard de membre et un cadeau de bienvenue.

commentaires
Loading...