La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Synbank s’indigne contre le comportement de mépris envers la communauté musulmane par l’APBEF-Togo

Le SYNDICAT DES EMPLOYES ET CADRES des Banques, des Établissements Financiers et des Assurances du Togo, le synbank, en conférence de presse ce mardi 9 avril 2024, constate avec regret le comportement de mépris envers la communauté musulmane par l’APBEF-Togo.

Cette situation perpétrée par les premiers responsables de l’institution est une “volonté manifeste de l’APBEF-Togo, d’une part de remettre en cause les dispositions conventionnelles objet de consensus pendant plusieurs années et d’autre à priver les travailleurs à jouir pleinement de la fête musulmane dont les préparatifs commencent cet après-midi pour les travailleurs musulmans”.

En opposition et pour preuve, dans les mêmes conditions l’APBEF-Togo avait publié une correspondance mentionnant la demi-journée pour le vendredi-Saint pour permettre aux travailleurs chrétiens à jouir pleinement de la demi-journée du vendredi. Devant se fait, le Bureau Exécutif National du SYNBANK, saisi par ses membres a voulu  comprendre les causes de ce traitement sélectif vis-à-vis de la Communauté musulmane du Togo et des Banques, Établissements Financiers de leur corporation. 

Le bureau relève par ailleurs que les démarches pour rencontrer Mme la Présidente de l’APBEF-Togo et le Directeur Exécutif n’ont pas encore abouti pour leur absence à leur lieu de travail respectif.

Le Togo étant un pays laïc, il serait inadmissible qu’une organisation des Employeurs (APBEF-Togo) malgré les dispositions relatives à la non-discrimse livrer à cette attitude.  Ils constarz aussi que les autres années, la corporation. à la veille de la fête de Ramadan a toujours été chômée dans notre pays. 

“Pour mémoire, le Comité des Assureurs du Togo (CAT) a respecté les dispositions de l’article 49 de la Convention Collective qui stipulent que « les jours fériés, chômés et payés sont ceux prévus par la législation en vigueur. Les après-midi des veilles de fête, des jours fériés et l’après-midi du vendredi-saint sont chômés” rappelle le Secrétaire Général de Synbank, Awoula Yati BABA.

Le Bureau Exécutif National de Synbank en faisant ce point informe que c’est des situations que les Autorités Administratives du Travail maîtrisent parfaitement et parfois c’est leur Intervention qui permet le rétablissement du Dialogue Social entre les organisations des travailleurs et l’APBEF-Togo dont la Présidente est Mme AFFOYON-MEDEGAN Odile, Directeur du Succursale de NSIA-Banque Bénin.

“En terme plus simple c’est une agence de NSIA-Banque Bénin au Togo, Cette Présidente de l’APBEF-Togo ne respecte aucune Loi du pays alors qu’elle est sous régime de faveur pour travailler au Togo.

Pour un Travailleur Etranger la Loi recommande un permis de travail pour une durée de deux (02) ans renouvelable une seule fois donc le permis de travail est obtenu pour travailleur étranger pour une durée de quatre (04) ans. Après cette durée, le Ministre en charge du travail peut vous donner une faveur qui est qualifiée de dérogation. Cette dérogation ne doit pas excéder deux (02) ans. Donc au sens de la Loi, si un Etranger ne peut travailler au Togo c’est pour une durée de maximale de six (06) ans. Si nous faisons tous ces détails c’est parce que Madame la Présidente de l’APBEF- Togo est de nationalité étrangère et elle n’est la seule étrangère à travailler dans notre pays qui est un pays d’hospitalité. Mais c’est comportement singulier qui nous amène à faire ces précisions de la Loi Togolaise. 

 Le Bureau Exécutif National constate que Madame la Présidente de l’APBEF-Togo et son Directeur Exécutif cherchent par tous les moyens à créer un mécontentement au sein du personnel de notre corporation à titre d’exemples la convention est rentrée en vigueur en janvier 2021 mais elle refuse en tant que Présidente du Conseil d’Administration du Centre de formation bancaire CFBT de leur faire appliquer la convention. L’effet financier par mois est d’environ cent vingt mille (120 000) francs CFA. Ce qui est paradoxal, la Présidente du Conseil d’Administration n’a jamais inscrit aucun salarié de son Institution au Centre de formation Bancaire du Togo mais elle perçoit régulièrement ces jetons de présence. Ces jetons de présence dépassent largement les augmentations programmées pour les salariés. Pour augmenter ses jetons, elle décide alors de faire diminuer les salaires des employés du Centre de Formation Bancaire et mettant en place une Commission des Juristes travaillant dans les Banques pour leur donner les instruments juridiques pour les désaffilier du SYNBANK, vous allez comprendre que l’hostilité au SYNBANK tire sa source de ce problème, entre mars 2022 jusqu’en octobre 2022, toutes les correspondances des organisations des travailleurs n’ont jamais fait l’objet de réponse, 26 janvier 2023, il avait été organisée une rencontre après que les organisations des travailleurs aient saisi les Autorités Administratives de travail, le procès- verbal de cette réunion n’a été signé qu’au mois de Mars 2024 suite à une nouvelle intervention des Autorités Administratives de travail. Parce que le délai était trop long et nous leur avons expliqué le mécontentement que cette situation suscitait au sein du personnel de notre corporation, Une deuxième réunion avait eu lieu en Novembre 2023 et son procès-verbal n’a été signé également qu’au mois de mars 2024, vous constaterez qu’en trois (03) ans les organisations des travailleurs et des Employeurs se sont rencontrées que deux (02) fois, non pas parce que les sujets manquent mais par refus de Madame la Présidente de l’APBEF-Togo, lorsque le projet de l’Assurance Maladie Universelle a commencé et la recommandation forte du Gouvernement est que les partenaires sociaux privilégient les concertations pour remonter les difficultés, toutes les demandes formulées à l’endroit des organisations des employeurs sont restées sans suite favorable. Mais aussi, ils ont choisi dans la majorité de surestimé la base de la cotisation salariale mensuelle, en septembre 2022 suite à l’augmentation des salaires des fonctionnaires du secteur public, une seule banque avait fait des augmentations de salaire mais nous n’avions fait aucune action, aujourd’hui 09 avril 2024 alors que le peuple togolais s’apprête à célébrer la fête de Ramadan, le Directeur Exécutif envoie une correspondance dans les banques et établissements financiers du Togo pour interdire la corporation de faire demi-journée, nous avons immédiatement cherché à rencontrer la Présidente de l’APBEF- Togo et le Directeur Exécutif pour comprendre cette situation puisque d’aucuns nous informent qu’ils ont pu le contacter mais il soutient qu’il n’a rien reçu” précise la déclaration liminaire du Synbank.

Le synbank précise que cet état de chose est une provocation et  constate que c’est une décision de Madame la Présidente de l’APBEF- Togo et de son Directeur Exécutif qui cherche par tous les moyens à créer des problèmes dans notre corporation par ces attitudes ce duo voudraient montrer aux yeux de tous qu’ils sont au-dessus des Lois et règlements du Pays, ce qui ne serait pas acceptée par notre organisation car ces mêmes lois et règlements nous recommandent en tant que citoyen d’une part les respecter et d’autre part les faire respecter.

“Si nous faisons cette conférence de presse c’est pour prendre l’opinion nationale à témoin de la situation délétère créée par Madame la Présidente de l’APBEF-Togo et le Directeur Exécutif d’autant c’est pouvoir que nous exerçons malgré notre bonne volonté à canaliser les énergies, la vase risque de se déborder les jours à venir” alerte le secrétaire général.

commentaires
Loading...