La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Trois malfrats arrêtés et présentés aux médias

570

La police nationale a présenté ce mardi 22 septembre aux médias les trois auteurs braqueurs en séries ces derniers mois dans la ville de Lomé et de ses environs par le directeur général de la Police Yaovi Okpaou.

 Il s’agit des nommés Kwogo John Jerry alias Chairman, Younoussa Kiyou de nationalité nigérienne et Tossavi Kokou de nationalité togolaise, sont dans les mailles de la police togolaise.

« L’alerte de la Police nationale a réussi avec le concours de la population a interpellé sur les lieux, l’un des malfrats alors qu’il tentait de s’échapper arme à la main et tirant des coups de feu », selon une information rapportée par l’Opinion, citant le Col Okpaoul, directeur général de la Police nationale. Cette dernière tient ainsi les auteurs du braquage survenu le 13 septembre à 18h30 ayant permis d’emporter la bagatelle somme de 27 millions FCFA, appartenant à Nita, une société de transport et de transfert d’argent située au grand marché d’Adawlato, rapporte le confrère de lenouveaureporter.

Au moins 2 Kalachnikovs, 7 chargeurs garnis de 204 munitions de calibres 7, 62 mm, 3 motos et 2 voitures et des plaques d’immatriculation de motos ont étés appréhendés après les enquêtes qui ont d’ailleurs abouti à l’arrestation de deux autres malfrats (Yenoussa Kiyou et Tossavi Kokou).

Selon la police nationale, ce réseau, est un groupe de malfaiteurs bien organisé et bien structuré qui comprend des logisticiens, des informateurs et des opérateurs, avec l’appui des « éléments de soutien et d’appuis » dont le rôle est de favoriser la fuite des opérateurs quand la tâche devient un peu trop compliquée sur le terrain. D’après la liste de crimes présentée par la police, les malfrats sont auteurs de nombre de scènes de braquages que le pays a connu ces dernières années à Lomé surtout.

les armements des trois braqueurs
les armements des trois braqueurs

Plusieurs cas de braquages opérés au Togo des dernières années sont à l’actif de ce réseau. On note entre autres : le cas du 12 janvier 2019 aux feux tricolores du marché d’amoutiévé, 02 juillet 2019 à l’Université de Lomé (5 000 000 FCFA emportés), 05 mai 2020 à Kodjoviakopé (10 500 000 emportés) et 34 000 000 emporté lors du braquage du 26 août 2020.

Le Col Okpaoul a remercié la population qui s’est mobilisée le 13 septembre alors que Chairman et ses collègues tentaient de fuir. Il a profité de l’occasion pour appeler la population à la collaboration avec les forces de l’ordre et de sécurité en évitant, apprend L’Opinion, le lynchage des braqueurs car « cela ne permet pas de mettre la main sur les réseaux de malfaiteurs », conseille le directeur général de la Police nationale.

commentaires
Loading...