Joseph KABILA: « Jésus- christ n’a jamais présidé une commission électorale »

257
Joseph Kabila

Lors d’une conférence de presse ce vendredi 26 janvier au Palais de la Nation à Kinshasa, le président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila s’est prononcé sur la situation politique dans son pays.

Il accuse l’église catholique d’avoir laissé sa mission qui est celle de prêcher la parole de Dieu. Pour le chef de l’Etat l’église catholique ne doit pas s’occuper des affaires politiques.

« Rendons à César ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu. Quand on essaie de mélanger les deux, c’est dangereux. Et le résultat est négatif  » a déclaré Joseph Kabila.

« L’église perd sa qualité en s’occupant des affaires politiques » a estimé M. Kabila. Selon lui, »Jésus – christ ne s’est jamais s’occupé d’une instance électorale. Jésus- christ n’a jamais présidé une commission électorale ».

Kabila s’est dit étonné de voir l’église catholique mener des actions dans le sens du respect de la constitution. Alors qu’en 2005, c’est la même église qui avait rejeté la loi fondamentale au moment où on battait la campagne pour son adoption. “J’étais le seul à avoir battu campagne pour l’adoption cette constitution. Les autres y compris l’Eglise catholique   avaient carrément rejeté la constitution. Ils étaient restés sur place ici à Kinshasa, dans les bistrots, dans les ambassades, alors que j’étais sur le terrain en train de battre campagne pour l’adoption de la constitution. Et quand je vois ceux qui prétendent défendre la constitution, je ne fais que m’éclater  » a-t-il relevé.

 

Une sortie du chef de l’Etat très attendue dans un Congo en proie à une crise politique sans précédent depuis près d’un an. Rappelons que le deuxième et dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila a pris fin le 20 décembre 2016, conformément à l’actuelle constitution. Si celle-ci est respectée, il devra passer le témoin au nouveau président qui sera élu fin décembre 2018. Le chef de l’Etat n’a pourtant pas montré de dispositions à aller vers ces élections. Ce que dénonce l’Eglise catholique qui a organisé des manifestations réprimées dans la violence dans tout le pays.

Laisser un commentaire