La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Contact Elite vertical

Fatoumata Mariko: “L’éducation est indispensable à l’enfant pour lui assurer un emploi quand il sera jeune”

4

Engagée dans le Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs (MAEJT) depuis 2009, Fatoumata Mariko, malienne,  travaille sur la protection des droits des jeunes et des enfants. Au nom de son mouvement elle a co-animé un atelier au cours du 2ème sommet des jeunes sur les ODD sur le thème, Prioriser la cible 8.6 des ODD (D’ici à 2020, réduire considérablement la proportion de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation D’ici à 2020, réduire considérablement la proportion de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation), quel sort pour les jeunes et les adolescents.

Nous lui avons tendu le micro à la fin de la session. Pour elle, l’avenir des enfants et des jeunes d’Afrique est assurée si l’éducation est assurée et leur participation à la prise de décisions mise en avant.

 

Que retenir de ce workshop que vous venez d’animer ?

Je viens du Mouvement Africain des Enfants et des  Jeunes Travailleurs.  Dans le panel qu’on vient de faire, on a évoqué les mécanismes de protections des enfants  et des jeunes en Afrique. Comme nous sommes un mouvement africain des enfants et de jeunes, nous sommes présents dans 27 pays en Afrique aujourd’hui donc s’était une opportunité pour nous de venir partager ce que nous faisons en tant qu’enfants et jeunes.

Mais cela est parti d’un constat des jeunes, c’est vrai que c’est de la jeunesse qu’on parle mais il faut qu’on prépare les enfants qui sont en train d’aller vers la jeunesse.

Quels sont les objectifs de votre mouvement

L’objectif de notre mouvement est d’améliorer les conditions de vie des enfants et des jeunes qui sont dans les secteurs informelles. Les enfants qui apprennent de petits métiers, c’est des enfants qui font de travail pour pouvoir survivre et aider leur famille.

Qu’avez-vous partagé avec les panelistes

Notre présentation a été surtout basée sur l’un de nos projets sur la protection des enfants  par les enfants. L’autoprotection des enfants par eux-mêmes, nous avons parlé de la situation du Ghana, comme le Mouvement Africain des enfants et jeunes travailleurs est organisé au Ghana, quels sont les domaines d’intervention et faire le résumé du forum de Niamey sur l’appel des enfants à la porte de Sahara, interpelé les Etat, les institutions internationales, les ONG et les enfants eux-mêmes à s’engager pour qu’ici 2020 qu’on puisse donner de l’espoir à 15 Millions d’enfants

 

Etaient-ils intéressé par le message ?

 Oui, dans les questions on a senti que les gens étaient intéressés. C’est vrai que nous parlons des jeunes mais les questions sur l’enfance intéressaient beaucoup les participants. Parce que nous entant que jeunes nous avons aujourd’hui beaucoup d’opportunité de parler, d’échanger, mais combien de jeunes qui n’ont pas eu cette opportunité comme nous, donc qu’est-ce qu’on doit faire pour ces enfants, pour que en étant jeunes pour qu’ils puissent jouir de leur droit, aider pour qu’il puissent jouir de leur plein droit. Donc dans les questions et dans les réactions nous avons senti un peu l’intérêt de chaque présentation et les participants étaient dans le même bateau que nous. On a remarqué qu’ils étaient des acteurs de terrain et c’est surtout les questions des enfants qui les interagissaient.

Les solutions prises à travers ce panel pour venir en aide véritablement des enfants

On a constaté qu’après le panel on doit être ensemble et travaillé en synergie. C’est vrai que le mouvement aujourd’hui est grand avec plus de 1 million de membre, ce n’est pas tout l’Afrique on doit travailler en synergie, on doit briser aussi le tabou qui est entre jeune et entre enfant, on ne doit pas poser des étiquettes sur les enfants pour dire que cet enfant est en situation de rue. Créer des opportunités, de l’espace pour parler avec lui, l’écouter pour pouvoir l’orienter. Et donc après les discussions tout le monde est engagé à aider les enfants à tendre vers la jeunesse.

Un mot pour les parents et les enfants ?

Pour les parents j’aimerais beaucoup insister sur l’éducation des enfants, que les parents jouent un grand rôle dans l’éducation des enfants, l’éducation est ne commence pas quand l’enfant a atteint l’Age de 16, 17 ans, l’éducation c’est tout un processus, que les parent puissent commencer le processus dès le début et aussitôt à la jeunesse l’enfant auraient acquis certains expériences.

Au niveau des enfants je les invite à faire connaissance de leur droit et devoir, savoir ce que faire en tant que jeune, savoir les contributions des enfants à l’état et pour l’état c’est de donner à l’enfant un acte de naissance et l’enfant doit savoir que le développement du pays lui incombe. Tout ceci sera une réussite à travers des sensibilisations, en communiquant et  parler avec les autres enfants des autres pays pour savoir les réalités des autres pays et aider nos gouvernements à mettre en œuvre les conventions qu’il signent, c’est vrai que nos états sont des signataires mais nous la jeunesse nous sommes la main d’œuvre et c’est nous qui demandons à faire à appliquer ces lois-là.

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...