La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Des jeunes filles à l’école du coding et de la robotique à kpalimé

18

Les associations Minodoo et EcotecLab ont lancé dans la ville de Kpalimé la première édition de « Girls Coding Camp », un camp de robotique de formation des jeunes filles du 5 au 7 octobre 2020 dernier grâce à l’aide de l’ambassade des Etats-Unis.

Le camp a regroupé une communauté de jeunes passionnés par la technologie et l’entrepreneuriat. Ce qui pour Minodoo est de montrer que les filles africaines aussi peuvent s’imposer dans ce domaine à majorité masculine.

En Afrique, il a été constaté un faible taux de participation des femmes dans les domaines de la technologie. Un sujet auquel s’intéressent donc ces deux communautés. Cette réalité est le fer de lance du projet dénommé « Girls Coding Camp ». Il est axé sur la mise en place des clubs de technologie à Kpalimé dans le but de susciter un engouement autour de la technologie et de la science chez des jeunes étudiantes ou lycéennes.

« A la fin, les jeunes filles pourront programmer et fabriquer des objets avec des machines à commandes numériques. Ce camp va éveiller en elles la créativité et faciliter le networking avec des experts dans le domaine », a-t-on appris auprès de la Communauté. Ainsi, 30 jeunes lycéennes ont été sélectionnées par les écoles pour ces trois jours de codage dans la ville de Kpalimé. Cette initiative a consisté à former et à sensibiliser les filles à la programmation informatique. Les thématiques étaient, entre autres, Design Thinking, l’intelligence artificielle, l’impression 3D, la domotique. Ces trois jours de camp ont été marqués par des ateliers pratiques.

Les organisateurs n’entendent pas se limiter à la ville de Kpalimé. Le comité d’organisation veut dans les éditions prochaines étendre l’initiative à d’autres villes du Togo. La communauté Minodoo a une panoplie d’activités similaires à son actif à l’intérieur du pays. Elles sont aussi organisées avec l’appui de l’ambassade des Etats Unis.

« DoonenyoHack », un Hackathon pour permettre aux jeunes innovateurs togolais de proposer des solutions technologiques pour accompagner la décentralisation au Togo. De ce Hackathon est sorti le projet Nenyo City mis en œuvre à Tsévié, à environ 35 km de la capitale.

Il faut préciser que grâce à l’appui du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), des centres numériques d’écoute et de traitement pour la cohésion sociale et la paix au Togo se développe avec la promotion et le soutien de la recherche des solutions technologiques aux problèmes rencontrés au quotidien.

commentaires
Loading...