La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La C14 remobilise sa base

465

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, a organisé des meetings d’information dans quelques quartiers de Lomé ce dimanche 28 mai pour dit-on remobiliser la population pour la suite de la lutte pour l’alternance. 

Tenu sur les 3 zones notamment, Baguida, Avénou et Agoè Zongo, les meetings ont été dirigés respectivement par Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Brigitte Adjamagbo Johnson, la coordinatrice de la coalition des 14 et Me Paul Dodzi Apevon président des Forces Démocratiques pour la République (FDR).

Ces meetings viennent selon ces dernier éclairer les populations sur la stratégie à mettre en oeuvre pour sauver le Togo. Ainsi toute la classe politique réunie dans la coalition des 14 parties politiques fustige toute idée qui donne du crédit à une « approche électoraliste » qu’il faudrait utiliser pour régler le problème togolais.

Dans son intervention, Brigitte Adjamagbo, a laissé entendre que « ce pays est malade de démocratie et il faut poser les jalons de la démocratie, soigner les institutions malades, revoir le cadre électoral et créer des conditions pour que des élections transparentes, démocratiques et libres soient organisées. Ces conditions ne seront pas remplies tant que le régime en place contrôle le processus des élections ».

Pour Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, les élections font partie de l’agenda du dialogue et on ne peut pas déplacer le dialogue et se préoccuper des élections. Pour lui cela n’aurait aucun sens.

« Ce qu’il faisait par le passé, brouiller les cartes et organiser de prétendues élections, c’est du passé », a-t-il laissé entendre.

Pour Me Dodji Apévon, le président des Forces démocratiques pour la République (FDR), organiser les élections dans les conditions actuelles au Togo, va aggraver la crise.

« Ils ont contourné la difficulté pendant des années mais cela leur a pété au visage. S’ils croient qu’ils ont la situation en main et organisent un semblant d’élection dans ce pays, ce qui arrivera, sera plus grave pour eux », a-t-il laissé attendre.

commentaires
Loading...