La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La 9ème réunion du comité régional de la statistique ouverte à Lomé 

Dans le cadre de la coordination régionale des activités statistiques, la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) à travers le Département des Politiques Economiques et de la Fiscalité intérieure, organise du 02 au 09 novembre 2022 à Lomé (Togo), la 9éme réunion ordinaire du Comité Régionale de la Statistique (CRS).

 

Au cours de cette session ordinaire du CRS qui se tient du 02 au 05 novembre 2022, le Comité examinera notamment l’état de mise en œuvre des recommandations de la dernière réunion du CRS, le rapport d’activités statistiques 2021 du Système Statistique Régional (SSR) et les projets statistiques régionaux en préparation au sein des Etats membres de l’UEMOA

 

Le Comité Régional de la Statistique joue un rôle central dans l’adoption par les institutions de l’Union de textes à caractère statistique et dans l’élaboration de projets statistiques. Il a contribué grandement à l’adoption du Programme Statistique Régional (PSR) 2015-2020 et à la négociation du Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les Conditions de Vie des Ménages (PHMECV) au sein de l’UEMOA qui est en cours d’exécution dans l’ensemble des Etats membres. Il a été créé par Décision n°04/2013/CM/UEMOA en date du 22 mars 2013.

 

METOCOB 4

“Au cours de cette réunion, nous auront à examiner le projet de rapport d’activités statistiques 2021 du Système Statistique Régional (2021) préparé par le Secrétariat du Comité assuré par le Centre Statistique de la Commission de l’UEMOA et aussi prendre connaissance de l’état d’avancement des travaux d’élaboration du nouveau PSR” a précisé le représentant de M. Koame Kouassi, directeur général de l’INSEED, président du CRS.

 

Au lancement des travaux  M.  Mahamadou GADO, Commissaire en charge du Département des Politiques Economiques et de la Fiscalité Intérieure à la Commission de l’UEMOA a profité de l’occasion pour souhaiter une bonne réussite du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH), opération statistique d’envergure en cours dans au Togo. Il a relevé que la Commission de l’UEMOA a travaillé depuis sa création à la modernisation et à l’harmonisation des statistiques à travers des projets et programmes spécifiques. Dans ce cadre, un Programme Statistique Régional (PSR) 2015-2020 a été mis en œuvre. Pour lui les Instituts Nationaux de la Statistique constituent un ancrage incontournable des projets et programmes statistiques des Etats membres autour desquels est bâti le CRS consacré par le Conseil des Ministres depuis mars 2013 pour la définition des priorités statistiques de l’Union.

 

Ainsi il a salué le soutien sans faille apporté par le CRS à la Commission de l’UEMOA pour la conduite des travaux statistiques de grande importance qui a permis de valoriser et de concrétiser le PSR sur le terrain.

 

“Des chantiers importants qui font la fierté de notre Union n’auront pas été réalisés sans une détermination des Instituts Nationaux de la Statistique (INS). Je voudrais citer notamment, des grands chantiers comme (1) l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel (ERI-ESI), (2) les Enquêtes Harmonisées sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) (3) ainsi que des chantiers de productions courantes portant sur les comptes nationaux, les indicateurs d’activités des entreprises ou encore la production des Indices Harmonisés des Prix à la Consommation (IHPC)”a-t-il fait savoir.

 

Plusieurs résultats encourageants ont été obtenus depuis la mise en place du CRS et l’adoption du PSR 2015-2020 notamment le changement d’année de base des comptes nationaux par l’ensemble des Etats membres et le basculement au Système de Comptabilité National (SCN) 2008, l’élaboration de Matrices de Comptabilités Sociales (SCN) pour l’ensemble des Etats: l’extension de la couverture IHPC au niveau national dans chacun des Etats membres et l’adaptation du logiciel Phoenix-UEMOA, la rénovation des indicateurs d’activités des entreprises et la mise en place au niveau des INS des Indices de Chiffres d’Affaires (ICA), et de nouveaux Indices de la Production Industrielle (IPI); la mise en œuvre de trois séries d’enquêtes sur le Commerce International des Services (CIS) dans les Etats membres avec l’appui technique de la CNUCED; l’élaboration d’un livret Genre par les Etats, l’élaboration de Projections démographiques 2014-2063 par les Etats, le lancement de la rénovation de l’IHPC en cours.

Il faut relever que ces importants travaux sont variés, multiformes et couvrent plusieurs domaines de la statistique. 

 Cet important projet pour l’Union a été inscrit comme une action phare du Cadre d’Actions Prioritaires (CAP2025) en ce qui concerne la production et la valorisation des Statistiques régionales. Le projet de rénovation de l’IHPC connait un début de mise en œuvre avec la signature de Conventions entre la Commission, les INS et AFRISTAT ainsi que la tenue de deux ateliers régionaux de formation des experts nationaux en mai et juillet 2022 respectivement à Abidjan (Côte d’Ivoire) et à Lomé (Togo).

 

Les autres projets validés lors de la session ordinaire de l’année 2021 sont en maturation et les résultats d’évaluation du PSR 2015-2020 viendront les renforcer.

 

“Durant les travaux, la Commission présentera l’état d’avancement des travaux d’élaboration du nouveau Programme Statistique Régional. L’élaboration du nouveau PSR commande de mobiliser des ressources externes et internes pour son financement, ce qui nécessitera une recherche de complémentarité des actions entre les parties prenantes et les moyens de pérennisation des acquis à la fin de sa mise en œuvre” a réitéré 

 

Il n’a pas oublié de remercier les Partenaires techniques et financiers notamment la Banque mondiale, le BIT et le FMI, qui ont appuyé techniquement et/ou financièrement la mise en œuvre des projets relatifs à ce programme.

 

Il faut relever que Madame TAKOUBAKOYE Aminata BOUREIMA, Messieurs Roberto VIEIRA et Aboubacar Sedikh BEYE ont été nominé aux postes de Directeurs Généraux respectivement de l’INS du Niger, de l’INE de la Guinée-Bissau et de l’ANSD du Sénégal. 

 

commentaires
Loading...