Covid-19/Gestes barrières : oui; Discrimination : non

Date:

Discrimination des personnes infectées, évitement des contacts, moqueries, blagues: tels sont les attitudes et comportements qu’on peut noter derrière la maladie a coronavirus 2019.


Ces attitudes et comportements sont la plupart du temps des variables parasites dans la lutte contre les maladies infectieuses.
L’individu, dans sa dynamique de protection de soi et de recherche de la préservation de sa santé en évitant la maladie se trouve dans une situation où il doit éviter son prochain. Car ce dernier est porteur de son ennemi. Non seulement il est porteur mais est une source de contagion.

Alors dans les mesures et gestes barrières pour endiguer le covid-19 beaucoup de nos attitudes tendent à constituer plutôt un frein pour enrayer le danger : le covid-19 est devenu une source de discrimination.

Face à ce phénomène de discrimination
personne ne veut avoir mauvaise presse et être vue comme une source de la maladie et de ce fait se voir en quarantaine et être évité par son entourage. Conséquences: les gens suspects d’être infectés refusent le diagnostic, ils se dissimulent pensant éviter la discrimination tout en propageant silencieusement le virus dans leur coin.

La discrimination dévient alors un
frein pour la lutte contre la propagation du covid-19.

Que faire?

Quelques pistes de solutions pourront nous permettre de venir à bout de cette discrimination.
Ceci se décline en deux actions: les actions des personnes non infectées et les actions des infectées ou des personnes suspectées.

A l’endroit des personnes non infectées

Nous devons changer de mentalité. Et comprendre que les gestes barrières sont très importantes mais pas jusqu’à créer une discrimination.
Évitons les moqueries même les plus minimes. Des fois nous avions l’impression de blaguer en se moquant ou en collant des clichés à un proche qui tousse ou qui a de la fièvre en lui disant que sûrement c’est le covid-19 et on tente de s’éloigner de ce dernier. Cela paraît benin mais psychologiquement c’est des comportements qui agissent sur les individus et qui peuvent freiner leur ouverture à aller se faire diagnostiquer.
Nous devons soutenir les proches infectées, ne pas s’éloigner d’eux, leur démontrer notre présence et notre affection tout en respectant les gestes barrières.

A l’endroit des personnes infectées.

La maladie à coronavirus 2019 est comme toute autre maladie.
Arrêtez de vous mettre sous stress. Évitez de penser que l’entourage vous reniera. Gardez toujours espoir. Par ailleurs 83% des personnes infectées guérissent.

Ensemble évitons les comportements discriminatoires pour lutter contre le covid-19.

Kevin Dah
Kevin Dahhttp://www.elitedafrique.com
Consultant en élaboration de projet scolaire et professionnel. Disponible pour assurer des interventions au Togo en Afrique et dans le monde. Je suis joignable au kevindah62@gmail.com ou au 0022892108694

2 Commentaires

Loading...

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Mme Patricia Scotland, SG du Commonwealth reçu par le président de l’Assemblée nationale

Le président de l’Assemblée nationale, Sevon-Tépé Kodjo Adédzé, a...

L’ANPE recrute un comptable pour un Projet

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), recrute pour le compte...

Jeu Promo Réabonnement: Togocom récompense plusieurs de ses abonnés

Togocom a clôturé son Jeu Promo Réabonnement ce vendredi...