La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Jubilé de diamant pour le Bénin, zoom sur le père de l’indépendance, Hubert Maga

275

Sur les photographies en date du 1er août 1960, c’est un homme joyeux, souriant, dansant, Hubert Maga. Bref un homme animé d’une joie de vivre particulière qui a solennellement proclamé l’indépendance du Danhome (actuelle République du Bénin).

Né le 10 août 1916 à Parakou (en pays Bariba, aux confins de la République du Niger), Hubert Maga a vraisemblablement commencé ses études primaires à l’école coranique de la ville avant de partir en 1926 à Bohicon, puis à Abomey, où il obtient le Certificat d’études primaires. Il intègre alors l’École primaire supérieure de Porto-Novo, avant d’entrer à l’École normale William-Ponty en 1933.

Il avait alors dix-sept ans. Le jeune élève instituteur se convertit au catholicisme sans doute grâce à sa future femme, une infirmière catholique d’Ouldah, Mlle Do Rego. Il se mariront six ans plus tard et eurent trois filles et deux garçons, dont quatre font aujourd’hui leurs études en France, selon Le Monde.

Il sortit major de sa promotion de William Ponty et fut le troisième instituteur dahoméen originaire du Nord. Il est d’abord nommé à Bembéréké (à une centaine de kilomètres au nord de Parakou), puis à l’école primaire de Natitingou, qu’il dirige à partir de 1945.

En 1947, Hubert Maga a été désigné par les chefs et élus de cette région (Bariba), pour siéger à la première Assemblée territoriale dahoméenne, puis, en 1949, au Grand Conseil de l’Afrique occidentale française (AOF) à Dakar, et enfin, en 1951, à l’Assemblée nationale française, où il est le candidat de la liste ” Regroupement ethnique du Nord-Dahomey “. Il conservera longtemps l’étiquette d’ ” homme du Nord “.

Après une tumultueuse ascension faite d’alliances, de siscions, de rejets et d’impositions, Hubert Maga se fera élire, le 26 juillet 1960 à la présidence de la République du Dahomey dont l’Indépendance est proclamée le 1er août. Son élection a été rendue possible par la fusion du PRD et le Parti progressiste dahoméen (PPD) pour donner naissance au Parti des nationalistes du Dahomey (PND).

commentaires
Loading...