La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’exhortation de Gilchrist Sylvanus OLYMPIO, à l’occasion de la célébration du 62ème année d’indépendance du Togo

Le Togo célèbre ce 27 avril 2022, le 62ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. A l’occasion de cette célébration, le président National de l’UFC et Chef de File de l’Opposition dans un message à la nation dresse un bilan du chemin parcouru qui pour lui s’avère nécessaire.

Pour lui, il est important de réfléchir aussi sur les défis à relever pour le développement, l’enracinement de la démocratie, la bonne gouvernance, l’état de droit et la protection des libertés collectives et individuelles de même de se souvenir des nombreux sacrifices consentis par les pères de l’indépendance et tous ceux qui se sont battus pour la Nation Togolaise.

“Les générations présentes et futures ne doivent jamais perdre de vue que l’indépendance de notre cher pays a été acquise après de nombreux sacrifices dans une constante lutte. La constance de la lutte de la grande majorité qui avait déjà opté pour l’indépendance va porter ses fruits” note-t-il.
Il a fait un panorama de l’historique de la lutte pour l’indépendance depuis le 27 avril 1958 dont les élections législatives contrôlées par l’ONU ont abouti à un revirement de la situation avec la victoire des partisans de l’indépendance aux législatives de 1958. Ceci a, selon lui, le fruit de la lutte des pères de l’indépendance tout en leur rendant un vibrant hommage.

Le chef de file de l’opposition a invité tous les togolais à l’union car selon lui “Nous n’avons qu’un seul pays, une seule nation, une seule patrie : le Togo, l’or de l’humanité. Nous devons tous œuvrer à faire du Togo, un pays de dialogue, d’entente, un pays développé et réconcilié avec lui-même”.

Ainsi, il a appelé au dialogue, la concertation, l’entente, la négociation et le compromis car “l’Union des Forces de Changement (UFC) veut respecter son engagement à œuvrer pour le changement, l’alternance politique pacifique et maîtrisée”.

Aussi rappelle t-il que les adversaires politiques ne sont pas des ennemis. C’est pourquoi selon lui discuter pour s’entendre avec le parti au pouvoir sur des sujets d’intérêt public ne constitue pas un acte de trahison mais plutôt une action de bravoure et d’ouverture d’esprit en matière de négociations assidues pour le mieux être de nos populations.

“Notre parti, l’UFC a mesuré l’ampleur de la souffrance du peuple togolais, voilà pourquoi nous avons accepté de mettre de l’eau dans notre vin pour signer l’Accord Politique de 2010 avec le parti au pouvoir et l’histoire nous en donne raison.
Même les grands conflits finissent toujours à la table de négociations et des accords”a t-il révélé.

Il exhorte ainsi le Gouvernement à continuer de privilégier le dialogue avec les acteurs politiques et à trouver une solution durable pour les problèmes qui hantent le secteur de l’Éducation. Il est important en toute chose de trouver un consensus car nous sommes les fils d’une même nation.

Il a par ailleurs souhaité que dans la mesure du possible libérer les citoyens qui ne sont pas détenus pour les délits graves de droits communs ou au cas contraire, les juger pour les fixer sur leurs sorts et face à la vie chère, le chef de file de l’opposition a invité le Gouvernement à continuer par prendre des mesures d’accompagnement pour soulager les peines de la population et aussi de redoubler d’efforts pour le projet de santé pour tous. Pour y arriver, il urge selon lui d’équiper suffisamment les hôpitaux pour les premiers soins aux concitoyens.

Pour faire face à la vie chère, il a exhorté les concitoyens à augmenter la production agricole car le Togo dispose d’énormes terres cultivables à mettre en valeur pour être à l’abri de la pénurie alimentaire.

commentaires
Loading...