La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogue: l’ONG RAPAA sensibilise, dépiste et consulte dans les quartiers  

L’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA) a encore marqué de son empreinte la célébration de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogue ce 26 juin 2022, une journée célébrée dans le monde dont le thème est « Relever les défis de la drogue dans les crises sanitaires et humanitaires ».

 

Une série d’actions a été menée par l’ONG dans le cadre de cette journée en collaboration avec l’ONG FAMME. Ce qui a permis le mardi 28 juin 2022, de sensibiliser les professionnelles du sexe et les femmes portefaix sur le site public du quartier d’Akodésséwa pour des actions d’information, de sensibilisation, de dépistage volontaire des IST VIH/SIDA, de consultations thérapeutiques et de remise de matériels de protection contre la Covid-19. 

Financée par l’ONU-Sida, l’ONG RAPAA tout comme l’ONG FAMME ont présenté les résultats de cette activité aux médias.

 

Pour Mme Akoura Kama-Djonna, Vice présidente du Conseil d’Administration de l’ONG RAPAA “Dans le cadre de la journée du 26 juin, l’ONG RAPAA a mené une multitude d’activités afin de sensibiliser le public cible tel que les jeunes, les usagers de substances et les professionnelles de sexe, au risque concomitant à la consommation des substances psychoactives et sur les voies de transmission du VIH-Sida et de faire un lien entre la consommation de la drogue et la propagation du VIH. C’est dans ce cadre qu’on était hier à Akodessewa. L’approche participative et communautaire, plus chère à RAPAA, nous a permis de nous rendre dans ce quartier”.

 

Cette action de mardi 28 juin a permis de sensibiliser plus de 250 personnes et de distribuer à ces populations des dépliants, des affiches, des autocollants. 

 

La sensibilisation à permis à RAPAA de toucher environ 105 personnes dont 27 femmes et 78 hommes qui ont effectué le test volontaire de dépistage du VIH. Les 04 cas positifs détectés étaient tous des hommes. Ils ont été orientés vers le centre médico-social de l’ONG FAMME, spécialisé dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH. Au niveau du dépistage des autres IST, 39 personnes ont été dépistées dont 28 hommes et 11 femmes et prises en charge.

 

Il faut relever que le trafic de drogue est un fléau mondial qui décime plusieurs populations surtout jeunes. C’est pourquoi il faut une mobilisation totale de la communauté internationale et surtout à travers l’éducation, des soins de santé, des traitements, des réinsertion, aide au développement et lutte contre les productions illicites, les trafics et la consommation. 

 

commentaires
Loading...