La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Opération de salubrité: Golfe 5, l’opération alie propreté et économie

Ils sont hommes et femmes dans plusieurs communes de Lomé et de ses environs à répondre à l’appel de l ‘Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), ce samedi 8 octobre 2022 dans le cadre de l’opération de salubrité des villes du Togo. Dans la commune Golfe 5, l’opération s’est réalisée tout au long des rails en présence de différents CDQ.

 

Très tôt ce matin plus de 400 participants venus de 22 quartiers ont répondu à l’appel. Coupe coupe, houes, balais et pioches, tout était réuni pour rendre le quartier propre, dans une ambiance conviviale. Ils ont rendus propres les lieux ciblés ( le long des rails).

METOCOB 4

Pour Ayité, président CDQ soviepé et président CCD Aflao Gagli Golfe5 rien n’a été résigné pour la mobilisation. “Nous sommes venus très tôt ce matin pour ne pas déroger à la règle et pour faire cette opération de salubrité qui dans le temps était plus régulier plus qu’aujourd’hui. Nous aurons aimé que ceci se répète chaque temps” a-t-il relevé.

 

Il a aussi mentionné que c’est une opération salutaire qui a permis aux élèves et aux parents de bien faire la rentrée scolaire. Cela a permis aux enfants de payer des cahiers et des matières didactiques pour la rentrée et en même temps cela a soulagé aussi les parents.

Le travail a concerné le deserbage le long des rails a partir de la mairie à jusqu’au carrefour de l’école kouvahe.

 

“Si nous venons les samedi pour cette activité de propreté à la fin nous sommes payé à 1 500 f par personne. Cet argent me permet de régler certains de mes dépenses à la maison, surtout subvenir à quelque besoins de mes enfants. Au moins dans cette semaine, on arrive à joindre les deux bouts. Il faut aussi dire que ce travail nous permet de rendre propre notre quartier et par là nos enfants ne tombent pas malade comme avant” a relaté dame Akoblessi Ablavi.

Et pour David Amouzou, étudiant à l’Université de Lomé, ce travail de nettoyage que nous faisons est nécessaire pour notre quartier et pour notre santé. Au même moment ce travail nous permet nous qui sommes étudiants de régler quelques uns de nos dépenses qu’on a à la maison ou à l’Université. 

 

 Le président CDQ soviepé, Ayité a plaidé non seulement pour que cette opération se répète régulièrement mais aussi que les partenaires accompagnent suffisamment le gouvernement et l’ANADEB pour que cette opération soit pérenne dans le temps en faveur de la jeunesse.

 

commentaires
Loading...