La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Zachari Bankolé ou l’acteur qui révéla le cinéma ivoirien au monde

386

Né le 12 août 1957 à Abidjan en Côte d’Ivoire, Zachari Bankolé dit Isaac de Bankolé est un acteur ivoirien dont le talent est internationalement reconnu. Sa vie est un véritable voyage à travers les mondes de la passion.
Alors que ses parents sont originaires du Bénin, Isaach de Bankolé naît en Côte d’Ivoire, en 1957. Mais à 17 ans, il est envoyé à Paris dans l’intention de faire des études pour devenir pilote d’avion. C’est là que l’histoire commence pour le jeune homme.


Diplômé en mathématiques, il décide pourtant de se tourner vers la comédie, et intègre le Cours Simon. Choix pas très logique quand on sait les ambitions de départ et le dessein qu’il était alors chargé de remplir.
Il apparaît pour la première fois à l’écran en 1984. C’était dans le film.

L’Arbalète et L’Addition. quelque temps après, l’homme acquiert la notoriété suffisante grâce au succès de Black Mic Mac qui fait un portrait drôle de la communauté noire à Paris signé Thomas Gilou : c’est la porte du paradis. Car à partir de là que sa carrière prend une tournure décisive.
Il commence le cinéma en 1986 avec Black Mic-Mac de Thomas Gilou pour lequel il obtient le César du meilleur espoir masculin en 1987. On le retrouvera très prochainement dans d’autres comédies, des Keufs à Vanille fraise, mais celui qui travaille au théâtre avec Chéreau et Mesguich est vite repéré par les deux Claire du cinéma d’auteur : Devers (Noir et Blanc) et surtout Denis, qui lui offrent deux de ses plus beaux rôles, le boy d’une famille française installée au Cameroun dans Chocolat (1988) et un organisateur de combats de coqs dans S’en fout la mort (1990).

Au début des années 90 se noue une belle complicité entre Bankolé et un ami américain de Claire Denis, Jim Jarmusch. Il campe ainsi le chauffeur de taxi d’une Béatrice Dalle aveugle dans Night on Earth et un vendeur de glaces chaleureux et blagueur dans Ghost Dog (1999).

Cet acteur cosmopolite tourne avec le Portugais Pedro Costa, le Malien Sissoko (Battu, sa première expérience en Afrique) et le Danois Lars von Trier – il incarne un esclave rebelle et sensuel dans Manderlay (2005). Installé depuis 1997 aux Etats-Unis, il signe en 2000 un documentaire sur son épouse, la chanteuse Cassandra Wilson, fait ses débuts de producteur (Homework, 2004) et rejoint le casting de Miami vice de Michael Mann (2006).

En avril 2007, il reçoit la distinction de chevalier de la Légion d’honneur.

Celui qui à ces jours fait la fierté africaine, est installé aux Etats-Unis depuis plusieurs années, Isaach De Bankolé a été marié à la chanteuse de jazz américaine Cassandra Wilson. C’est en tout un acteur cosmopolite qui tourne à la fois sous la direction de réalisateurs européens, américains et africains. Il a été pour finir classer parmi les « 100 personnalités de la diaspora africaine » par le magazine panafricain Jeune Afrique.

Filmographie sélective

2019: Schaft de Tim Story

2018: Black Panther de Ryan Coogler

2013 : Mother of george d’Andrew Dosunmu,

Désordres d’Etienne Faure

2010 : White material de Claire Denis

2009 : The limits of control de Jim Jarmusch

2006 : Miami vice de Michael Mann

le scaphandre et le papillon de Julian Schnabel

casino royale de martin Campbell

2005 : Manderlay de Lars von Trier

2003 : Coffee and cigarettes de Jim Jarmusch

1999 : Ghost dog, la voie du samouraï de Jim Jarmusch

1998 : La fille d’un soldat ne pleure jamais de James Ivory

1991 : Night on earth de Jim Jarmusch

1989 : Vanille fraise de Gérard Oury

1988 : Chocolat de claire Denis

1987 : Les keufs de Josiane Balasko

1986 : Black mic-mac de Thomas Gilou

commentaires
Loading...