La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

A Accra les acteurs lèvent le voile sur les défis de l’agriculture résiliente climatique

432

A la Semaine du climat, démarrée depuis ce mercredi à Accra les acteurs de l’agriculture résiliente climatique en session de dialogue régionale sur les contributions nationales pour l’Afrique sont revenu sur les défis auxquels le continent doit faire face et surtout le problème de l’environnement africain.

Au centre des défis, les panélistes ont évoqués les problèmes indissociables dont sont  victimes les femmes dans l’accès aux terres agricoles en Afrique, particulièrement dans les pays en développement, ainsi que les aptitudes des agriculteurs pour une agriculture résiliente.

Pour  Michelle Lafor, la présence des acteurs de l’environnement au Ghana à cette rencontre revêt d’une importance capitale car ces derniers à travers leurs réflexions essaieront d’apporter des solutions idoines face aux défis auxquels le secteur agricole fait face.

Cette rencontre d’Accra revête d’une importance capitale à tous africains, de trouver des pistes de solutions et également des investissements dans ce secteur d’activité pour changer les comportements des agriculteurs, vis-à-vis de leurs pratiques agricoles avant d’aller faire une restitution de ses avancées à la COP 25.

Pour elle, « Les raisons qui nous poussent à s’attarder sur ces défis, viennent de la nécessité de développer l’agriculture résiliente en Afrique».

Miss Agriculture, Akwa Afriyie Obeng-Fosu du Ghana pour sa part, les femmes jouent un rôle majeur dans l’agriculture en Afrique.

« Il existe des femmes entrepreneurs qui jouent un rôle essentiel dans le développement de l’agriculture en Afrique, puisqu’elles sont en contact direct avec les acheteurs et les consommateurs des produits agricoles. » a-t-elle clamé.

Pour résoudre ce problème l’accent a été mis sur l’adoption d’une politique de semence. Pour les panelistes, des variétés de semences résilientes peuvent être utilisées pour une agriculture durable en Afrique.

Pour exemple le Ghana était au centre de la gestion des conflits entre les agriculteurs et les éleveurs dans  la fourniture de semences.

Ainsi pour restaurer ce climat, les pays africains doivent sensibiliser et informer leurs concitoyens sur les types de culture à mettre en place et opter pour l’investissement dans le secteur agricole en Afrique.

Les femmes depuis fort longtemps contribuent de manière significative à la production agricole, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la gestion des terres et des ressources naturelles, et au renforcement des capacités d’adaptation face aux changements climatiques.

commentaires
Loading...