La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les conseils de l’ITRA pour un meilleur rendement de la culture de l’arachide au Togo

261

Le Togo est un grand producteur d’arachide. C’est une légumineuse annuelle dont le fruit mûrit en terre. Ses graines servent surtout de matière première pour l’extraction des huiles utilisées comme assaisonnement et en cuisine, ainsi que pour produire le beurre d’arachide.

En effet au Togo, plusieurs variétés d’arachides sont cultivées par les paysans et donnent de faibles rendements, car elles sont peu productives.

En plus, les producteurs ne maîtrisent pas l’itinéraire technique de production. Pour la campagne agricole 2020-2021, la production est de 43 407 tonnes.

Pour augmenter le rendement de l’arachide, treize (13) variétés en provenance d’ICRISAT (International Crops Research Institute for the Semi-Arid Tropics) Mali, quatre (4) lignées d’ISRA (institut Sénégalais de Recherche Agricole) ont été introduites et testées au Togo avec succès.

Ces variétés sont : ICIAR 19BT, ICGV97188, ICGV00005, ICGV00350, ICGV01276, ICGV86024, ICIAR 6AT, ICGV86124, ICGV00308 TS32-1 (témoin local), ICGV91114, ICGV86015, ICGV00064, ICGV99029 RMP 12.

Selon l’institut togolais de recherche agronomique (ITRA) les variétés d’arachide ICIAR19BT et ICGV01276 sont des variétés adaptées aux zones de production au Togo.

Selon les recommandations de l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), pour obtenir les bons rendements, il faut toujours suivre les pratiques culturales en respectant les recommandations telles que toujours utiliser des semences certifiées qui garantissent déjà 45 % du rendement.

On doit aussi s’adresser aux conseillers agricoles ou à un service technique du ministère de l’Agriculture. Les producteurs de semences certifiées, multiplicateurs reconnus, par la Direction des semences et plants sont indiqués pour fournir des semences de qualité.

Le choix de la parcelle est une étape aussi importante selon la recherche. L’arachide doit être cultivée sur un sol : – léger – (meuble et perméable) et riche en matières organiques. Il faut éviter les sols hydromorphes. Les précédents culturaux peuvent être du sorgho, du mil, du maïs ou du coton.

Il faut éviter les précédents culturaux comme le voandzou, le soja, le niébé, le poids d’angole ou l’arachide pour éviter de maintenir sur la parcelle les parasites nuisibles, car ceux-ci sont des légumineuses comme l’arachide.

L’ITRA invite par ailleurs les agriculteurs à cultiver l’arachide sur le même sol pendant plus de deux années consécutives afin de réduire la pression parasitaire au niveau du sol. Pour le cas de production de semences, il faut éviter le mélange de deux variétés sur la même parcelle.

Les périodes indicatives de semis d’arachide pour chaque région du Togo sont les suivantes : pour la région des Savanes : mi-juin à mi-juillet ; pour la région de la Kara et Centrale : juillet ; pour la région des Plateaux : mars – avril ; pour la région maritime : mars – avril.

L’engrais chimique approprié pour la fertilisation de la culture d’arachide est l’engrais simple appelé Super phosphate simple. Cet engrais est apporté au moment du labour à la dose de 60 – 70Kg/ha. A défaut de l’engrais simple, il est conseillé d’utiliser de l’engrais NPK151515 à la dose de 100 kg/ha. On peut ne pas apporter les engrais chimiques si la parcelle est riche en matière organique.

commentaires
Loading...