La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

3 ème édition du consommer local : les producteurs face aux défis de la compétitivité de leur produit

Les acteurs de la 3e édition du Mois du Consommer Local ont réunis en 1er panel les experts et promoteurs de produits locaux ce 20 octobre 2022 autour du thème “Défis liés à la compétitivité des produits locaux.”

Au cour de cette assise inclusive et participative les participants exclusivement des promoteurs et producteurs des produits locaux ont plaidé pour le renforcement des infrastructures d’analyses en l’occurrence les laboratoires, plaidé pour la subvention des produits locaux, intensifier la communication autour des produits.

METOCOB 4

Ainsi pour la directrice de la consommation locale le renforcement de la compétitivité ou de la qualité des produits constitue une priorité pour le gouvernement togolais et le ministère du commerce. C’est pourquoi il s’engage dans cette démarche en mettant en place la haute autorité de la qualité qui est opérationnelle, le projet de certification de 50 produits qui est lancé avec plusieurs engouement autour.

 

En dehors de ces initiatives il faut noter qu’il y a un cadre réglementaire qui est là et qui oblige les promoteurs ou importateurs à faire analyser les produits avant leur mise sur le marché. En dehors de ça il y a les inspecteurs de commerce qui sont toujours sur le marché pour veiller à la qualité des produits.

 

 “… la culture de dénonciation n’est pas encore active mais nous prions les consommateurs, tout le monde à dénoncer les pratiques qui portent atteinte aux produits que nous consommons à travers le numéro vert 8585 qui est opérationnelle au ministère du commerce” a fait savoir la directrice, Kafui Adovon. 

Du côté des producteurs, plusieurs défis sont à mettre dans la balance pour sortir la tête haute. Car selon Semeho Madja, promoteur du Tilapias Madja “Notre réel défi est lié à la compétitivité de nos produits locaux et ce qu’on attend du gouvernement, c’est que nos populations puissent être amené à consommer les produits locaux et qu’ils comprennent qu’il y a une production suffisante sur la place et qu’il faudrait ensemble consommer”.

 

Aussi il relève que les producteurs dans leur quotidien sont confrontés à plusieurs défis notamment celui de l’accès au marché, du financement et de l’ambalage.

 

 “Je fédère autour de moi 13  producteurs de tilapias qui sont capables de produire 1500 tonnes par ans mais cette production n’arrive pas à être écouler sur le marché local parce que des différents facteurs font que les prix sont élevé” relève-t-il.

 

Ainsi pour sauver les différents secteurs d’activité, un plaidoyer est lancer à l’endroit du gouvernement à subventionner les secteurs afin que le coût de production soit réduit et qu’on arrive à être compétitif vis à vis des produits importés sur le marché local.

 

Pour Semeho Madja, le gouvernement doit aussi accompagner les populations ce qui permettra à ce que celles-ci savent que les produits fabriqués localement sont de bonne facture et que nous devons tous le consommer.

 

D’autres événements de ce genre sont prévus se dérouler dans les jours à venir pour renforcer davantage la question du consommer local et inciter les populations à son total adoption.

commentaires
Loading...