La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le chargé du programme de la Banque Mondiale est à Lomé pour le suivi du PDGM

140

Le chargé du programme de la Banque Mondiale est à Lomé depuis jeudi le 24 janvier. Objectif est de faire le suivi des activités du Projet de Développement et de Gouvernance du Secteur Minier (PDGM) et de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE).

Débutée depuis la semaine dernière, cette mission va permettre au chargé du projet de la Banque mondiale de constater les avancées des activités desdits projets. Elle va permettre également au chargé, d’échanger et d’étudier avec les coordonnateurs sur les différentes activités du PDGM et de l’ITIE.

La première rencontre a eu lieu dans la salle de réunion du Ministère des Mines et des Énergies.

Cette rencontre, a été dirigée par le Directeur de cabinet, Matthias Banimpo Gbengbertane, assisté par le Conseiller des Mines, Bandifoh Ouro-Akondo et le Directeur général des mines et de la géologie, Marcel Sogle.

C’était également en présence du coordonnateur du PDGM, Boukari Ayessaki et les membres d’unité d’exécution du projet (UEP).

Plusieurs points ont été inscrits à l’ordre du jour notamment la revue du programme, la politique minière, l’essentiel sur les fora, de l’environnement, du système d’information géologique et minier et du cadastre minier.

Soulignons que dans le Plan National de Développement (PND), élaboré par le Gouvernement, en avril dernier, plusieurs axes ont été abordés dans les orientations. En effet, le deuxième axe s’attèle considérablement à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. Ainsi, le PDGM est une marque tangible permettant l’aboutissement des objectifs du PND.

Le chargé du projet de la Banque Mondiale, Morten Larsen est accompagné dans cette mission par les experts consultants pour la Banque mondiale notamment Navid Rahimi, et Léandre Yameogo.

Le chargé, au cours de cette rencontre, a  affirmé que le PDGM a absorbé la moitié du budget avec des activités concrètes, une observation non négligeable, constatée et appréciée par la Banque mondiale.

Cette mission à mi-parcours qui va couvrir pratiquement une semaine consacrera à un vaste programme notamment la mise à jour des activités des projets, les discussions sur des recommandations et suivra le lancement officiel des 2 licences professionnelles, la remise des clés des bâtiments réhabilités à la Faculté des Sciences et des véhicules. Ces dernières activités sont en faveur de l’Université de Lomé et seront exécutées par les Ministres en charges des Mines et celui de l’Enseignement Supérieur.

Avec la cellule de communication du Ministère des Mines et des énergies

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...