La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Alibaba veut bâtir un écosystème digital

173

Les gouvernements jouent un rôle important dans le développement de la nouvelle économie. Le géant chinois de l’e-commerce, Alibaba, se propose d’aider les dirigeants politiques à bâtir un écosystème digital permettant aux populations de saisir les opportunités offertes par Internet. 

En partageant les meilleures pratiques et expériences, Alibaba veut contribuer à créer un environnement réglementaire équitable et propice à l’esprit d’entreprise dans les pays où a été noué ce partenariat. 

Ce programme baptisé ‘New Economy Workshop’ a été lancé en fin d’année dernière.

Premier bénéficiaire, le Rwanda.

Une délégation de représentants ce pays vient d’achever le premier atelier sur la nouvelle économie au siège du groupe Alibaba à Hangzhou. 

Au cours de cet atelier de quatre jours, les participants  ont été sensibilisés à l’impact transformateur et aux promesses d’une nouvelle économie numérique. Et comment ces évolutions peuvent stimuler la croissance dans les secteurs de la finance, de la logistique, du commerce électronique et du Big Data.

Les 12 officiels rwandais étaient issus de structures publiques (ministère du Commerce, régulateur des services publics, Conseil de développement, ministère des Nouvelles technologies …).

En septembre 2018, le président Faure Gnassingbé avait visité le siège de la compagnie chinoise et s’était entretenu avec son emblématique fondateur, Jack Ma, à Hangzhou.

Hier en conseil des ministres, Cina Lawson, en charge de l’Economie numérique, a évoqué le ‘New Economy Workshop’ et les possibilités de coopération avec Alibaba.

Des membres de l’administration, des ministères et des sociétés publiques pourraient bénéficier d’une session de formation à l’instar de celle dispensée aux 12 représentants rwandais.  

source: republicoftogo

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...