La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Agbéyomé Kodjo continue son combat “en cachette” avec des “décrets présidentiels”

3 196

Le candidat malheureux de la Dynamique Mgr. Kpodzro, Agbéyomé Kodjo ne démord pas dans la réclamation de ” sa victoire” aux dernières élections présidentielles.

Des séries de manifestations avortées parce qu’interdites, à l’arrestation de certains de ses membres en passant par les convocations judiciaires, la dynamique est loin d’être au bout de son bras de fer avec le pouvoir de Faure Gnassingbé.

Et pour montrer sa force, Agbéyomé Kodjo ne manque pas d’agir en qualité de ” président démocratiquement élu “, titre qu’il proclame en prenant des décrets et en signant des nominations.

La plus récente est celle en date du 10 août 2020 à travers lequel il nommait Anani Nestor Kounakey, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire près de la République du Nigeria et de la CEDEAO.

Ce mercredi 12 août 2020, un décret nommant le vice-président du MPDD, Gérard Adja, au poste de ministre de la sécurité et de la protection civile et un autre nommant Brigitte Adjamagbo-Johnson au poste de ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation ont également circulé sur les réseaux.

Mais les différentes composantes du mouvement sont rapidement montés au créneau et qualifié ces derniers documents de “fake news”.

C’est le cas de la Coordination Internationale de la Dynamique Mgr Kpodzro (CIDMK) qui dans un post relayé sur les réseaux sociaux faisait savoir que « (…) des fake news circulent relativement à la nomination des ministres par le président démocratiquement élu du togo, S.E. Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo.

La CIDMK tient à relever que seuls ont été nommés les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires du togo près de la République fédérale du Nigeria et de la CEDEAO, et des USA. »

La question qui demeure posée est ” Dans quelle juridiction le président Faure Gnassingbé exerce-t-il son pouvoir et dans laquelle Agbeyomé Kodjo exerce-t-il le sien ? ” Nous y reviendrons.

Mais il faut noter que le candidat malheureux de la Dynamique Mgr Kpodzro aux élections de mars dernier est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Justement, suite à ses premiers décrets, il avait été accusé par le pouvoir d’usurpation des symboles de l’Etat.

Convoqué par la justice, il avait d’ailleurs refusé de se présenter, arguant des menaces sur sa vie.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...