La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Assimi Goïta décrète trois jours de deuil national pour IBK

56

Le peuple malien a rendu hommage à son ancien président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) ce vendredi 21 janvier 2022. Absent à la cérémonie qui s’est déroulée dans un camp militaire de Bamako, le dirigeant de la junte militaire, le colonel Assimi Goïta a également rendu hommage à l’ex-chef d’Etat en décrétant trois jours de deuil national en son honneur.

Le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta, a décrété un deuil national de trois jours, à partir de vendredi minuit, en mémoire de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, décédé dimanche à son domicile de Bamako, à l’âge de 77 ans.

IBK a reçu son dernier hommage aux obsèques nationales dans un camp militaire de Bamako sous la présidence du Premier ministre de transition, Choguel Kokalla Maïga. Le dirigeant de la junte était absent

D’après les informations officielles, le colonel Assimi Goïta a été “empêché” de participer à la cérémonie officielle qui a vu la participation de nombreuses personnalités à l’instar de l’ancien président par intérim Dioncounda Traoré, d’anciens ministres, des dignitaires religieux, des diplomates et l’un des fils du défunt, Bouba Keïta.

Ils se sont réunis devant le cercueil d’IBK recouvert du drapeau national, sur la place d’armes du 34e bataillon du génie militaire. A l’instar des autorités ayant fait le déplacement depuis l’extérieur du pays, on note la présence du ministre guinéen des Affaires étrangères, Morissanda Kouyaté.

Pour rappel, la Guinée a exprimé son soutien au gouvernement d’Assimi Goïta alors qu’il subit des sanctions infligées par la CEDEAO en raison du délai des élections devant aboutir à la transition. La junte malienne justifie son calendrier a condamné ces représailles du bloc régional qui a, par ailleurs, brillé aux obsèques d’Ibrahim Boubacar Keïta, en raison de son absence.

commentaires
Loading...