La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Violences au Capitole: la position de l’Ambassadeur Eric Stromayer

45


Le 6 janvier, une foule est descendue au Capitole à Washington D.C. dans le but d’empêcher le Congrès américain de certifier les résultats de l’élection présidentielle de novembre. C’était un spectacle inquiétant et un affront à nos processus électoraux et à notre État de droit.


La violence pour résoudre les problèmes politiques est injustifiable dans n’importe quelle nation. La démocratie fournit aux citoyens des procédures ordonnées pour faire entendre leurs griefs et leurs recours. Cela nous permet de décider comment aller de l’avant collectivement.
Prendre d’assaut le siège du gouvernement, provoquer de la violence et menacer les représentants élus et les membres des forces de l’ordre est malsain et inacceptable. Je m’attends à ce que les dirigeants de ma nation, de toutes les perspectives politiques, dénoncent sans équivoque la violence et d’autres méthodes antidémocratiques pour atteindre des fins politiques. C’est certainement ce que je pense. Les criminels qui ont commis des actes de terreur violents contre notre démocratie seront tenus responsables conformément à l’État de droit aux États-Unis.


Malgré les événements tragiques de mercredi, nos institutions ont fait ce qu’elles sont constitutionnellement mandatées de faire. Hier matin, le Congrès a affirmé que Joe Biden est le président élu et qu’il sera dûment inauguré le 20 janvier. Démontrant la force de la démocratie américaine, cette affirmation n’était pas une simple formalité, mais assurait également que nos processus démocratiques et la volonté du peuple l’emportent. Également, le président Trump a confirmé son soutien à une transition pacifique.


Le 6 janvier 2021 restera également dans les mémoires pour l’élection historique au second tour de l’État de Géorgie au cours de laquelle les électeurs de cet État ont élu leur premier sénateur afro-américain (le révérend Raphael Warnock) et leur premier sénateur juif (Jon Ossoff), renforçant ainsi l’importance de la promotion de la diversité aux États-Unis.
Les événements de 2020 et de la dernière semaine sont de bonnes raisons de réfléchir sur qui et ce que nous voulons être en tant que nation, tant chez nous qu’à l’étranger. Je me souviens du serment que mes collègues américains et moi-même avons prêté pour protéger et défendre la Constitution des États-Unis. À mon avis, c’est essentiel pour notre démocratie. Nous prêtons serment de respecter la Constitution, et non un serment de soutenir un individu, une position ou un parti politique.
J’espère que nous tirerons tous les leçons de 2020 et que nous avancerons, en travaillant ensemble, avec grâce et professionnalisme, pour le bien des peuples américain et Togolais.


Je remercie les Togolais qui ont envoyé des messages de soutien pendant cette période difficile. L’amitié et le partenariat durables entre les États-Unis et le Togo perdureront et se développeront alors que nous nous engageons à nouveau à soutenir et à respecter nos idéaux démocratiques.

commentaires
Loading...