La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Burkina Faso suspendu de la CEDEAO

Les irrégularités politiques et économiques que traverse la sous région ouest africaine ces derniers temps, conduit petit à petit le bloc que forment les Etats de l’Afrique de l’Ouest à sa dislocation, en raison de la divergence d’opinions entre les pays membres.

Ce vendredi lors d’un sommet virtuel dédié à la prise des sanctions à l’encontre de la junte militaire actuellement au pouvoir au Burkina Faso, la CEDEAO a décidé de suspendre le pays des hommes intègres de l’organisation.

Durant cette réunion qui a duré environ trois heures, la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest a aussi demandé la libération du président renversé, Roch Marc Christian Kaboré, placé en résidence surveillée, ainsi que des autres officiels arrêtés.

METOCOB 4

A l’issue du sommet virtuel, les Etats ouest-africains ont également décidé d’envoyer à Ouagadougou samedi, une mission des chefs d’état-major des armées de la CEDEAO, qui sera suivie lundi d’une mission ministérielle.

Ce sera à la suite des constats qu’auront fait ces délégations spéciales que d’autres sanctions suivront, comme cela a été le cas pour le Mali et la Guinée.
Le 3 février est la date prévue pour décider de ces mesures pouvant restreindre les actions de la junte du Burkina Faso. Le sommet se tiendra à Accra en présence cette fois des chefs d’Etat de la région.

Le président togolais Faure Gnassingbé a pris part à cette réunion exceptionnelle.

commentaires
Loading...