La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Session extraordinaire des parlementaires de la CEDEAO: étude du budget exercice 2023 de l’institution à Lomé

Ouverte ce 3 octobre par la Présidente de l’assemblée Nationale du Togo, Mme Yawa Tsègan Djigbodi en présence du président du parlement de la CEDEAO Dr. Sidie Mohamed Tunis, de l’honorable Mémounatou, 3e Vice-présidente du parlement de la CEDEAO, de plusieurs ministres et député de l’assemblée nationale du Togo, cette rencontre des parlementaires de l’espace communautaire de la CEDEAO à Lomé vise à examiner le budget de l’exercice 2023 du parlement.

Cette rencontre de Lomé sera aussi précédée d’un séminaire axé sur l’appropriation du règlement intérieur du Parlement de la CEDEAO.

Dans son mot de bienvenue, l’honorable Meimounatou a témoigné sa gratitude aux plus hautes autorités de l’institution sur le choix porté sur le Togo pour abriter cette session consacré à l’examen du budget exercice 2023. Elle est revenue sur l’idéal porté par la CEDEAO des peuples « l’histoire nous démontre à suffisance que les populations de notre sous-région sont parmi les populations les plus mobiles au monde au sein du même espace. Ce brassage incontestable répond la vision qu’incarne la CEDEAO, celle de promouvoir non seulement la coopération rayonnante entre les États, mais surtout l’intégration radieuse des peuples. C’est dans ce sens que dès sa création en 2006, le Parlement de la CEDEAO a pris pour engagement d’œuvrer au bonheur des peuples et au renouveau des nations ouest-africains ».

METOCOB 4

La présidente de l’assemblée nationale du Togo, Mme Yawa Tsègan Djigbodi a relevé d’importante question lié aux enjeux de développement de la sous-région et de la préservation de la paix dans l’espace.

« Malgré les efforts déployés par les pays membres, notre espace communautaire reste confronté à la persistance des défis tels que l’accès aux services de base et l’emploi décent, les enjeux sécuritaires, la faiblesse des systèmes sanitaires et la vulnérabilité des économies. Dans le même sens, les différents foyers de crises au sein de notre espace demeurent des sujets de préoccupation et doivent retenir l’attention de tous pour rechercher ensemble les voies et moyens de ramener la paix partout où elle est menacée »


Elle a aussi exprimée toute sa reconnaissance et admiration au Président de la République togolais pour l’efficacité de sa politique de recherche et de maintien de la paix, principalement au sein de notre sous-région, afin que nos États puissent consacrer leurs efforts essentiellement aux actions prioritaires de développement tant au plan économique que social ; « Il nous appartient aussi de poursuivre avec ardeur et persévérance le rêve d’intégration des pères fondateurs, en vue de consolider la paix et la cohésion sociale propice à la modernisation de notre espace dans tous les domaines. C’est pourquoi de pareilles assises doivent nous conduire à revisiter les outils clés de gestion de notre institution communautaire, à mener de profondes réflexions en vue de réaliser le grand renouveau de notre espace à travers des solutions innovantes et adaptées à notre environnement. Cela montrerait, aux populations de notre espace, notre détermination et notre capacité à suivre à grande lancée, l’évolution irréversible vers le bien-être partagé ».

Dans cette optique, les actions de notre institution parlementaire communautaire devront contribuer à la réalisation de la « Vision 2050 » de la CEDEAO, celle de faire émerger « une Communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible, prospère avec des institutions fortes et respectueuses des libertés fondamentales, œuvrant pour un développement inclusif et durable »

Cette vision selon elle, est déclinée et articulée autour de cinq piliers fondamentaux à savoir la paix, la sécurité et la stabilité, la gouvernance et l’État de droit, l’intégration économique et l’interconnectivité, la transformation et le développement inclusif et durable ainsi que l’inclusion sociale, est en parfaite cohérence avec les aspirations des peuples de notre communauté.

Dr Sidie Mohamed Tunis a pour sa part rappelé les fondamentaux de la création de la CEDEAO avec les idéaux porté par ses promoteurs au premier au premier rang desquels se trouvent les présidents feux Gnassingbé Eyadema et l’ex président du Nigeria le général Yakubu Gowon avant de rappeler l’importance de leur présence à Lomé qui consacre l’examen du budget 2023 de l’institution communautaire.

commentaires
Loading...