La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Une soixantaine d’étudiants de l’UL en sortie découvrent les réalités du terrain

251

Comprendre les enseignements théoriques reçus dans leurs différentes unités d’enseignements, les étudiants du département de géographie de l’Université de Lomé ont effectué depuis ce vendredi 15 mars une descente sur le terrain afin de traduire dans les actes leurs unités pédagogique.

Ils sont une soixantaine d’étudiants accompagné de leurs enseignants. Ceux-ci vont à travers leur sortie comprendre « la gestion des risques de catastrophes naturelles, une affaire du géographe ». Une occasion qui permettra aux étudiants participants de découvrir le Togo, de cerner les faits géographiques et ses caractéristiques physiques et humains.

« Le géographe est un homme de terrain et ne peut contribuer à la gestion de son espace ou de son pays s’il ne le maîtrise. C’est dans cette optique que nous organisons cette sortie de terrain qui devra entre autres permettre aux étudiants que nous sommes de bien comprendre les faits géographiques qui nous sont expliqués dans les amphis », a indiqué le président du club Géo, Aboudou Didier.


Spécifiquement, il s’agira à travers cette sortie de terrain pédagogique guidé d’amener les étudiants à identifier et à caractériser les formes de relief de même que les types de formations végétales et les écosystèmes des cinq régions du Togo ; de découvrir entre autre le fonctionnement du barrage de la Kozah ainsi que les différents types d’occupation de l’espace par chaque communauté en rapport avec l’état du climat.


Cette sortie a été aussi marqué par la signature d’une convention de partenariat entre les « club Géo » des universités de Lomé et de Kara.
Pour la réussite de la sortie, le Club Géo a bénéficié en plus de l’accompagnement de l’université de Lomé et particulièrement de son président Pr Dodzi Kokoroko qui accorde une attention particulière à l’enseignement de qualité et du chef de département du département de géographie Mme KossiwaZinsou-Klassou, d’un appui financier de la Société Nationale des Phosphates du Togo (SNPT) et de Togo Terminal (filiale de Bolloré).

commentaires
Loading...