La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

EPU: les directeurs de cabinets, les secrétaires généraux des ministères et institutions de la République s’informent sur les 224 recommandations à l’endroit du Togo

Le Ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République, Christian TRIMUA a ouvert ce mardi 22 mars 2022, un atelier d’échanges et de partage avec les directeurs de cabinets et les secrétaires généraux des départements ministériels et institutions de la République sur les recommandations de l’Examen périodique universel(EPU).

Cette rencontre intervient suite aux recommandations du 3eme cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU) à l’endroit de notre pays et vise à permettre au Togo de donner sa position sur chacune des recommandations à la fin de ce mois de mars 2022. Ainsi le gouvernement fait le choix d’organiser une large concertation avec les administrations publiques, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) et les organisations de la société civile, afin de trouver des solutions idoines à ces recommandations formulées à l’endroit du Togo.

Dans son mot, le ministre Trimua a précisé que “C’est dans cette optique que des rencontres similaires ont lieu entre la CNDH et les OSC. Aujourd’hui le même travail va se poursuivre avec les directeurs de cabinets et les secrétaires généraux des départements ministériels et institutions de la République” afin selon, lui “d’échanger sur les recommandations adressées à notre pays, de procéder à leur examen afin de donner la position de notre pays sur chacune d’elles. Autrement dit, il s’agit de signifier, pour chacune de ces recommandations, si le Togo l’accepte ou la note”.

METOCOB 4

Il est à préciser qu’au terme de l’examen au titre du 3eme cycle, selon plusieurs observateurs et pays évaluateurs, des progrès ont été réalisés par le Togo et ces efforts ont été salués. Suite à la présentation du rapport le 24 janvier 2022 à Genève, 224 recommandations ont été formulées à l’endroit du Togo et cette rencontre est la bienvenue pour ensemble avec ces institutions de la République relever les défis restants.

A cette occasion, le ministre des droits de l’homme a remercié et félicité les membres de la commission interministérielle de rédaction des rapports et de suivi des recommandations sur les droits de l’homme au Togo (CIRR) pour le travail qu’ils ont toujours accompli pour permettre au Togo de présenter des rapports de qualité sur les droits de l’homme.

Le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Yaovi Sronvi a salué les relations qui lient le ministère des droits de l’homme et la commission tout en souhaitant un bon déroulement des activités des travaux de l’atelier pour qu’à la fin, des idées constructives soient trouvées pour le bonheur des droits de l’homme au Togo.

Faut-il le rappeler, le Togo a présenté son rapport national de l’Examen périodique universel au titre du 3ème cycle le 24 janvier 2022 dernier sur les droits civils et politiques, économiques, sociaux et culturels ainsi que sur les droits catégoriels.

commentaires
Loading...