La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Nigéria saisit 120 tonnes de cuirs et peaux d’animaux dangereux pour la santé

75

L’Agence nationale pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) a déclaré avoir intercepté de grandes quantités (120 tonnes) de cuirs et peaux d’animaux dangereux. La saisine a été faite chez sept marchands de ce produit mortel à Lagos.

Le directeur général de la NAFDAC, le professeur Mojisola Adeyeye, a mis en garde le grand public, en particulier les consommateurs de cuirs et peaux d’animaux (ponmo en langue locale), contre les activités de certains hommes d’affaires et commerçants sans scrupules. Ces derniers vendent des peaux d’animaux industrielles et chargées de produits chimiques comme nourriture.

Adeyeye, dans une déclaration de Sayo Akintola, conseillère résidente pour les médias auprès de la NAFDAC, a déclaré que les responsables des enquêtes et de l’application de la loi de l’agence ont rapidement procédé à la collecte de renseignements dans certains endroits où les produits présumés étaient entreposés et vendus.

L’agence a indiqué que l’interception faisait suite à plusieurs plaintes reçues du public concernant la vente et la distribution présumées de cuirs et de peaux importés destinés à être utilisés dans les industries du cuir et qui avaient déjà été traités avec des produits chimiques industriels.

Ces cuirs et peaux sont ensuite vendus à un public peu méfiant comme des produits de peau animale consommables. Elle a ajouté : “La surveillance a également été étendue à certains acheteurs qui fréquentent les vendeurs et les gardiens de l’entrepôt.

“L’enquête préliminaire a révélé que certaines peaux étaient importées illégalement et parfois détournées vers des marchands de la mort qui retravaillent les peaux et les vendent ensuite au public en tant que produits consommables”.

À la lumière de ces découvertes, elle a déclaré que l’agence a récemment mené des raids d’investigation dans certains lieux identifiés dans l’État de Lagos où des femmes et des hommes du marché ont été trouvés regroupés pour acheter les restes des entrepôts.

commentaires
Loading...