La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le coût élevé de l’internet au Togo : le FGI plaide pour sa réduction

41

 L’internet devient une nécessité dans le développement des pays, surtout en cette période de crise sanitaire de Covid-19, où le travail à distance est de plus en plus primé. C’est à cette inquiétude que lors de la 8e édition du Forum sur la Gouvernance de l’Internet (FGI), les autorités sont invitées à travailler davantage à la baisse du coût de l’internet au Togo.


Ce mardi 10 novembre, les membres de la FGI, devant la presse, ont donné les recommandations assorties du Forum qui selon eux a pour objectif de tirer les leçons de la crise sanitaire pour améliorer l’accès à l’internet et à l’inclusion numérique.
Organisé du 15 au 16 octobre 2020 en virtuelle sur le thème : « Covid-19 : Construire une résilience numérique pour tous », a vu la participation des acteurs nationaux comme internationaux a permis de tirer les leçons de la crise sanitaire en lien avec l’inclusion numérique. Pour une meilleure contribution, le Forum en partant sur la base des expériences des autres pays, a exhorté les différents acteurs notamment les pouvoirs publics, à se pencher sur le coût de l’internet au Togo, car selon eux est le plus cher de la sous-région.
C’est des recommandations formulées à l’endroit des acteurs notamment le gouvernement, le régulateur, la société civile et le monde académique et surtout la communauté technique.
Ainsi, les acteurs invitent les autorités à travailler davantage sur l’E-learning en agissant sur l’accessibilité, le coût et les infrastructures, à booster l’entrepreneuriat numérique des jeunes et à œuvrer pour le respect des droits numériques.

Pour le Président du Comité d’organisation du FGI, Emmanuel Vitus, les recommandations sont axées sur l’E-learning, parce que la pandémie nous a montré les limites du Togo en la matière.


Selon le forum, ces recommandations ont été formulées à l’endroit du Gouvernement et des universitaires pour que le Togo, puisse retravailler en matière de contenu, d’infrastructures et de recherches pour avoir une résilience face aux pandémies et catastrophes à venir.


« Ces recommandations sont axées sur trois points dont le e-learning qu’aujourd’hui la pandémie nous a montré les limites du Togo en matière de e-learning. Ces recommandations ont été formulées à l’endroit du gouvernement et les universitaires pour que le Togo puisse vraiment retravailler en matière de contenu, en matière d’infrastructures, en matière de recherche pour pouvoir avoir une résilience face à la pandémie à venir ou face aux catastrophes à venir. Nous avons essayé de faire un plaidoyer pour les entrepreneurs numériques notamment la fintech, le e-santé. Nous avons formulé ces recommandations pour que le Togo puisse vraiment stimuler l’entrepreneuriat numérique en matière de e-santé en matière de fintech pour pouvoir répondre éventuellement aux catastrophes et aux pandémies à venir» a relevé le président Emmanuel Vitus.

La table d'honneur
La table d’honneur


Ils ont par ailleurs invité le gouvernement togolais à construire au Togo des data Center, l’hébergement des données sur le territoire togolais, renforcer le déploiement de la fibre optique et la connexion haut débit à Lomé et à l’intérieur du pays, à encourager le télétravail et renforcer les capacités sur les outils de télétravail dans le secteur public comme privé.

 
Le Forum sur la Gouvernance Internet (FGI) est organisé au Togo depuis 2010 avec la participation des autorités publiques, de la société civile, de la communauté technique, du secteur privé, des universitaires et des utilisateurs.

commentaires
Loading...