La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les femmes mareyeuses du port de pêche réceptionnent les ouvrages dans la joie

34

Mme le Premier Ministre Victoire Tomegah Dogbé et le Ministre de l’Economie Maritime, de la Pêche et de la Protection Côtière, Kokou Edem Tengué, ont procédé ce vendredi 09 avril 2021, à l’inauguration du marché au poisson du nouveau Port de Pêche de Lomé, ainsi qu’à la réception d’ouvrages complémentaires.

La cérémonie a été aussi l’occasion pour des partenaires de faire des dons aux femmes mareyeuses de 1650 gilets de sauvetage par l’Agence japonaise de coopération internationale afin de sauver des vies humaines en cas d’accident en Mer.

La construction des infrastructures inaugurées a été possible grâce à la coopération japonaise à travers le fonds de contrepartie du don japonais hors projet KR pour un montant de 901 377895 FCFA.

Pour le ministre de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière: ” Ces infrastructures se composent notamment du marché à poisson, de boutiques de vente d’articles de pêche, d’atelier de réparation de moteur hors-bord, d’infirmerie, des magasins d’entreposage des engins de pêche et des boxes pour les mareyeuses.”

Cette infrastructure inaugurée va permettre aux communautés de la pêche artisanale maritime togolaise d’avoir un port de pêche artisanale moderne avec des infrastructures pour les activités connexes.

En terme de valeur ajoutée, au-delà du bassin pouvant accueillir 300 à 400 pirogues, des aires pour le halage et la réparation des pirogues d’une criée moderne de fabrique de glace, de chambre froides et d’un bloc administratif, les nouvelles infrastructures permettront à près de 5000 femmes mareyeuses, commerçantes de poissons frais ou travaillant dans la transformation de mener leurs activités dans de meilleures conditions et de réduire considérablement les pertes après capture de l’ordre de 80%.

Le ministre a relevé que les poissons issus de ce port pourront être vendus sur les marchés extérieurs, parce ce que débarqués et traités dans un environnement adéquat répondant aux normes sanitaires internationales.

Rappelons que le secteur de la pêche et de l’aquaculture contribuent à la sécurité alimentaire essentiellement à travers la fourniture de proteines halieutiques hautement nutritives.

C’est le secteur qui emploie plus de 22.000 acteurs, fournit annuellement environ 25.000 tonnes de poissons et contribue à 4,5% du PIB primaire.

commentaires
Loading...