La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

WAYLS : 100 jeunes à Lomé pour parler migration clandestine

654

A quelques jours, cinq pour être précis,  de la tenue du West African Youngs Leaders Summit (WAYLS), à Lomé, Elite d’Afrique a rencontré Elom Atissogbé, président du comité d’organisation de cette rencontre. Il revient dans cet entretien sur les préparatifs du sommet, qui vont bon train, et explique, qu’il faut trouver des solutions drastiques pour décourager la migration clandestine.

 

Elite d’Afrique : Quel est le point aujourd’hui des préparatifs  du West African Youngs Leaders Summit ( WAYLS) ?

 

Elom A. : Disons que les préparatifs vont bon train. Nous avons recueilli au total 1223 candidatures de jeunes de 16 pays de la CEDEAO c’est-à-dire 15 pays de la CEDEAO officiellement plus la Mauritanie qui n’est plus dans la CEDEAO depuis 2000 et donc nous avons sélectionné 100 participants à ce grand rendez-vous international qui va consister à réfléchir aux alternatives durables au drame de la migration clandestines.  Donc, à quelques jours du sommet les préparatifs vont bon train et on est entrain de régler beaucoup de choses dans la dernière ligne droite de cette organisation et justement  dans quelques jours on aura à Lomé les différentes délégations qui vont séjourner du 06 au 08 Septembre 2016 pour parler de la question de la migration, discuter de thématiques et définir ensemble des solutions par rapport à cette crise.

 

Elite d’Afrique : Pouvez vous nous rappelez quelques uns des principaux orateurs attendus à cet évènement ?

 

Il ya plusieurs orateurs attendus à cet évènement dont des togolais, des béninois et des officiels. Souffrez que je ne donne pas de noms vous verrez vous même le programme une fois que vous serrez là.

Donc ce que je peux dire aussi c’est que à la fin de ce sommet il y aura différents documents qui seront élaborés, qui seront validés à soumettre à l’attention des décideurs et des politiques vis-à-vis  de la crise des migrants  puisqu’il y a beaucoup qui pensent que c’est un manque de volonté politique qui fait que cette crise perdure. On va faire un plan d’action sur la période 2016-2017 par rapport à une initiative sous régionale qui va se mettre en musique au niveau de la CEDEAO puisqu’on veut travailler sur le long terme et ensuite lors de ce sommet justement, il y aura des   projets  de jeunes qui  seront soutenus. Il faut que les gens sachent qu’il ya des jeunes togolais qui seront porteurs de projets, des projets nobles etc. qui sont soutenus par rapport à leur idées de créations d’entreprises.

Nous ferons tout pour que ces projets puissent passer du rêve à la réalité.

commentaires
Loading...