La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Crise politique : Le président IBK amadoue l’opposition avec des sièges au sénat

283

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita, a rencontré ce 07 juillet, un collectif de candidats ayant perdu les sièges qu’ils pensaient avoir conquis en mars, pour tenter d’apaiser la situation.

D’après plusieurs participants et des responsables de la présidence, il a suggéré d’en nommer certains au Sénat. Mais ces candidats déçus ont affirmé à l’AFP qu’ils n‘étaient pas intéressés par un siège de sénateur.

« Nous sommes les candidats spoliés. Nous ne voulons rien d’autre que nos sièges de députés pour aller représenter à l’Assemblée nos populations », a déclaré Ibrahim Kébé, l’un de ces candidats malheureux, à l’AFP.

« Nous sommes les véritables députés élus. Nous avons dit au président que le Sénat ne nous intéresse pas. Nous voulons retrouver nos sièges de députés », a renchéri l’ancien candidat Adama Diarra, présent à la rencontre.

Des membres du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), présents également, vont poursuivre les discussions afin de trouver une solution, a appris l’AFP auprès de participants.

Le Mali baigne dans une insurrection jihadiste apparue en 2012, qui a causé la mort de milliers de personnes et qui a contraint des centaines de milliers d’habitants à fuir leurs foyers.

En juin dernier des milliers ont manifesté pour réclamer le départ du président IBK. De vives tensions que le président tente d’apaiser.

commentaires
Loading...