La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Tikpi Atchadam demande à la CEDEAO de rappeler la CENI à l’ordre

627

19 août 2017-19 août 2018, un an jour pour jour, que le leader du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Salifou Atchadam a réussi à mobiliser les populations dans les rues de Lomé, de l’intérieur du pays et de la diaspora contre le pouvoir de Faure Gnassingbé.

A l’occasion, le président du PNP dans un audio partagé sur les réseaux sociaux fait le bilan de la lutte. Analysant la feuille de route de sortie de crise de la CEDEAO, le peuple togolais est grand vainqueur.

« La feuille de route est un acquis à consolider par la coalition. Elle se présente comme un document-cadre. De ce document de base qui appelle des précisions de la part de la CEDEAO, vont découler des mesures concrètes qu’exige la gouvernance démocratique à laquelle tous les Etats membres de la CEDEAO ont adhéré à l’exception du Togo » a déclaré Tikpi Atchadam dans son audio.

L’opposant estime que la justice est rendue à la diaspora togolaise qui peut désormais prendre part aux décisions  l’électorales. Ainsi, ce point de la feuille de route prend en compte l’une de leurs préoccupations majeures.

« La diaspora togolaise tient l’opportunité qui, comme dans un élan de mouvement pendulaire ou oscillatoire, lui permettra de venir frapper à sa position initiale pour enfin chasser ceux qui ont chassé les Togolais et qui font tout pour les maintenir hors du territoire national » a-t-il indiqué.

Se prononçant sur le problème de l’ethnicité, Tikpi Atchadam estime que le régime tente toujours de mettre en conflit les éléments de la division à chaque fois qu’il est en difficulté.

Quant à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le leader du PNP a indiqué qu’elle se croit au-dessus de la constitution et la CEDEAO se doit de la rappeler l’ordre.

commentaires
Loading...